Basketball : Les enfants de Kosyam initiés à la pratique

L’Association des femmes du quartier Kosyam de Ouagadougou, a organisé au profit des enfants du quartier, un camp vacance de basketball. La clôture dudit camp s’est tenue le samedi 28 juillet 2018 dans le centre de formation du colonel Yacouba Ouédraogo, dénommé, SALITAS avec la remise des attestations de participation.

Donner du sourire, occuper les enfants pendant les vacances, telle est l’idée, qui a conduit l’Association des femmes de Kosyam a organisé, un camp vacance de basketball qui a regroupé plus d’une cinquantaine d’enfants. A en croire la présidente de l’association, Cécile Sawadogo, ils étaient 13 enfants au départ à avoir débuté les activités sportives le 14 juillet 2018. Elle confie que deux semaines après, le nombre a augmenté ; ce qui dépasse les attentes des organisateurs a-t-elle souligné. Tout compte fait, Cécile Sawadogo dit être satisfaite de cette 1ère édition qui a fermé ses portes ce samedi 28 juillet 2018, et qu’elle juge satisfaisante. Ses propos seront corroborés par les participants qui dans l’ensemble vont saluer l’initiative. C’est l’exemple de Daurice Badini, qui va déclarer être très content de cette initiative qui selon lui, a permis aux participants de trouver des occupations pendant les vacances. « Tout s’est bien passé dans l’ensemble, il n y a pas eu de bagarre entre nous car le coach était gentil avec tout le monde » va-t-il affirmé. Le jeune participant attend avec impatience la seconde édition : « Je remercie les parents qui ont initié un tel camp et vivement que les vacances prochaines arrivent vite », s’est-il exprimé.

Forcément que ce sont des mots qui encouragent les organisateurs à pérenniser l’initiative. Le message des participants n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd au regard de l’assurance donnée par la patronne du camp en ce qui concerne ce point. Consciente que le sport est indispensable pour la santé mais aussi nécessaire pour le développement physique et intellectuel des enfants, elle a assuré que les participants ont travaillé dans la discipline et dans l’enthousiasme durant ces deux semaines. Il faut dire que ce sont 15 jours agréables que les enfants venus de divers horizons du quartier Kosyam ont passé ensemble, a rassuré Cécile Sawadogo ; qui n’a pas manqué de souligner les obstacles que l’équipe qu’elle a piloté a dû surmonter pour atteindre les objectifs qu’elle juge satisfaisants. Elle déclare à cet effet : « le débuté a été difficile parce que on n’avait que 13 enfants. On avait également des manques de matériels sportives ». Si les activités sportives ont pris fin sur une note positive, elles seront émaillées par un incident sur lequel la promotrice est revenue. Il s’agit en effet d’un des participants qui a eu un membre fracturé au cours de l’entrainement. Elle rassure que tout va bien en ce qui le concerne pour avoir été pris en charge.
Tirant leçon de cette première expérience, Cécile Sawadogo pense mieux se préparer pour les éditions à venir : « pour les éditons à venir nous allons mettre de moyens pour la mobilisation des enfants, tout en cherchant des aides avec des partenaires car cette année tout a été financé sous le fond de l’association » a-t-elle assuré.
Elle est donc revenue sur l’objectif du camp qui vise entre autres à contribuer à la promotion du sport et de la culture en général et du basket en particulier. « Le camp a offert également un cadre sain de rencontre et d’épanouissement pour les enfants. Il leur a également permis de se recréer et de nourrir une passion pour la balle orange, de connaître ou de découvrir la solidarité collective dans la victoire ou la défaite de respecter les règles ou l’adversaire » a-t-elle soutenu.
Il faut rappeler que l’Association des femmes de kosyam qui est dans sa 6e année d’existence a été créée en 2014. Elle compte en son sein environs 80 membres toutes des femmes. Elle a pour objectif de créer la cohésion entre les femmes du quartier Kosyam.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *