Communiqué du parquet sur l’arrestation de Safiatou Lopez : « C’est truffé de mensonges » selon son avocat

Séquestration et arrestation en violation des règles de Mme Lopez : Me Sylver Kiemtaremboumbou avocat de Mme Lopez s’indigne et dénonce une cabale.

« Mme LOPEZ a été séquestré par la Gendarmerie à son propre domicile. Elle s’est enfermé, m’a passé un coup de fil et je suis venu immédiatement. La gendarmerie m’a empêché de voir Mme LOPEZ. J’ai dû repartir. Aux environs de 20H elle m’a encore appelé; je suis revenue elle m’a encore empêché de la voir.

J’ai vu, alors que nous étions en pleine perquisition un communiqué du Parquet signé du 1er Substitut YODA : c’est truffé de mensonges.

Il y est dit que l’arrestation a été faite en présence de son avocat; c’est archi faux ! J’étais le seul avocat sur le théâtre des opérations et c’est archi faux. Elle n’a eu accès à aucun avocat malgré ses supplications.

A l’heure également où je vous parle aucune charge n’a été notifiée à Mme LOPEZ ; aucune charge. Nous sommes en perquisition; aucune charge ne lui a été notifiée. On ne peut arrêter personne sans mandat d’arrêt. Pour Mme LOPEZ, si c’est d’elle qu’il s’agit; tout s’est fait en violation de toutes les règles de procédure même du pacte international sur les droits civils et politiques; je suis ferme là-dessus. 

C’est des voies de faits qui ont été exercés contre elle; elle est en situation de séquestration. 

Et je confirme que jusqu’à présent (19H30 le vendredi 31 août 2018) aucune mesure de garde-à-vue ne lui a été notifiée. Ses téléphones ont pris, ses ordinateurs portables et actuellement ils tentent de prendre le serveur de ses caméras de surveillance interne. 

Ce qui est bien dommage en plus ce sont ses conditions de détention. Elle est malade. Au début on lui avait retiré ses produits mais Dieu merci par l’intervention de l’Adjudant-Chef BELEM on lui a restitué ses produits. C’est vraiment dommage que dans un État de droit, alors que les choses doivent avancer que l’on régresse de manière aussi lamentable. »

Elvis OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *