ENAM : 48 heures  pour découvrir toutes les filières et leurs débouchés

 

L’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) organise du 2 au 3 juin 2016 à Ouagadougou  les  journées des filières de l’ENAM. Première du genre, ces journées qui se veulent une vitrine idéale des formations de l’ENAM et de leurs débouchés visent à établir un lien entre les pensionnaires de l’école et leur futur milieu professionnel. La cérémonie d’ouverture de l’événement a été donnée ce jeudi 2 juin 2016 en présence du premier conseiller de la délégation de l’Union Européenne (UE) au Burkina, Guido Carrara, représentant l’ambassadeur de l’UE Jean Lamy, parrain de ses journées.

ENAMUne journée des filières, le concept est très connu des universités occidentales mais encore moins sous nos tropiques. Spécialisée depuis sa création en 1959 dans la formation des cadres de l’administration publique,  l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) est sans doute l’une des écoles qui se devaient d’expérimenter le concept. C’est chose faite. Depuis ce jeudi 2 juin 2016, se tient à l’immeuble de la réforme de l’Etat à l’ENAM, les journées des filières de l’ENAM.

 

De façon pratique, ces journées se mèneront autour de panels et  d’ateliers de réflexions sur toutes les filières existant à l’ENAM. Ces filières  regroupées en 8 groupes concernent l’administration,  les ressources humaines et l’administration du travail, l’administration et la gestion du travail, l’Economie et finances, la magistrature-greffe-droits humains, l’administration des hôpitaux, la culture-cinéma-musée. Chaque filière guidée par un tuteur scientifique (un enseignant permanent de l’ENAM) aura pour rôle d’assister les élèves dans la conception et la mise en œuvre des activités entrant dans le cadre de la journée.

A termes, ces deux jours de travaux devront permettre aux futurs cadres de l’administration de s’imprégner des tâches administratives qui les attendent, comment s’y préparer et quelle pourra être leur contribution pour la bonne marche de leur future administration.  De plus,  ces journées des filières de l’ENAM pourraient être pour ses élèves une opportunité d’orientation dans le cadre de leurs recherches.

Quant à l’administration, elle pourrait bénéficier des conclusions de ces journées de réflexions dans le but d’améliorer son organisation et son mode de fonctionnement. Au profit des élèves et des demandeurs d’emploi, ces journées constituent un cadre d’information sur les filières de l’ENAM.

Le directeur Général de l’école, le Pr. Séni Mahamadi Ouédraogo, dans une brève allocution a exprimé une énorme satisfaction quant à l’organisation de cet événement et a notamment formulé le vœu que ces journées produisent les effets attendus. Quant au représentant du parrain Guido Carrrara,  bien que l’éducation supérieure ne soit pas un secteur d’intervention prioritaire de l’Union Européenne au Burkina, la formation des futurs administrateurs et magistrats occupe une place de choix dans ses appuis budgétaires. A cet effet, l’ENAM a bénéficié de l’UE une subvention de 131 millions de FCFA.

Romuald Sibalo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *