Burkina : les femmes investisseuses du trading dénoncent le silence coupable des autorités

Les amazones de l ’association des investisseurs du trading (AIT) a organisé ce mardi 29 octobre 2019 un sit-in à la Bourse du travail à Ouagadougou. Cette rencontre avait pour objectif d’interpeller encore une fois de plus les autorités sur les difficultés que traversent les investisseurs du travail depuis un certain temps.

 

Munies de balais, de spatules, de marmites et casseroles vides que les femmes de l ’association des investisseurs du trading ont pris d’assaut les locaux de la bourse du travail pour dire non au silence des autorités.

« Nous sommes ici pour exprimer notre ras-le-bol et faire entendre notre voix qui au jour le jour s’affaiblit parce nous avons faim », c’est ce qui ressort de la déclaration liminaire des amazones de l ’association des investisseurs du trading. Ces investisseurs dénoncent le silence des autorités face à la misère qu’ils vivent depuis que leurs comptes ont été gelés par certaines structures bancaires. Une situation qui n’a que trop duré.

« Il a fallu que nos fils et jeune frères sortent pour exprimer notre ras-le-bol ici même pour que enfin le gouvernement aborde le sujet de façon officiel et qu’également donne son avis sur la question », a martelé l’une des responsables de l’association lors de la lecture de la déclaration.

Plusieurs acteurs du domaine du trading sont intervenus à la tribune pour prendre la parole et donner leurs témoignages sur les avantages que présente le métier de « traider ». Ils ont aussi expliqué les nombreuses difficultés qu’ils traversent depuis que les comptes ont été gelés.

Les manifestants ont entrepris des démarches afin de remette au Médiateur du Faso leur déclaration afin que des mesures soient prises pour trouver des solutions à ce dossier qui n’a que trop duré.

Bessy François SENI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *