Coopération Chine-Burkina : Matériels et pièces d’environ 250 millions pour améliorer la qualité de l’offre de formation des centres professionnels

Le Ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des Jeunes, Salifou Tiemtoré a réceptionné de matériels et pièces de rechange au profit des centres de formation professionnelle de son département, offert par l’ambassade de la république populaire de Chine. Ces matériels et pièces dont la valeur est estimée à environ 250 millions de francs CFA, vont soulager les centres bénéficiaires et améliorer la qualité de leur offre de formation.

Vive la coopération entre la république populaire de Chine et le Burkina Faso. Le peuple burkinabè peut le crier haut et fort car le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux nations a permis au pays des Hommes intègres de bénéficier d’un important soutien de la part de la Chine dans divers domaines. Ce pays a une fois de plus montrer sa volonté de soutenir le Burkina Faso dans son effort de développement en offrant de matériels et pièces de rechange au profit des centres de formation professionnelle du Burkina. Pour l’ambassadeur, ce don est une continuité de l’aide de la Chine au Burkina Faso. Il rassure : « le gouvernement chinois est pleinement disposé à partager son expérience dans le domaine de la formation professionnelle afin de faciliter le développement de la ressource humaine, favoriser l’entreprenariat et ainsi venir à bout du chômage des jeunes ». Estimés à plus de 250 millions de francs CFA, ces matériels et pièces ont été réceptionnés par le Ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des Jeunes, Salifou Tiemtoré ce mardi 2 juillet 2019. Les matériels et pièces de rechange qu’il a reçus des mains de l’ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian au profit des centres de formation professionnelles du ministère dont il a la charge vont soulager les centres bénéficiaires et améliorer la qualité de leur offre de formation a-t-il confié. Son point de vue est partagé par le diplomate chinois qui indique que le présent don permettra aux jeunes apprenants des métiers de l’électromécanique, de la mécanique de précision, de la mécanique automobile et de l’électricité de bâtiment de disposer de plus d’outils performants, adaptés et de nouvelle génération pour leur apprentissage pratique. Selon le ministre, ces équipements et matériels sont constitués entre autres de machines, d’appareils de formation pratiques, d’ordinateurs, de batteries, de panneaux solaires, d’huiles, d’ampoules, de tuyaux, de fils, de câbles, etc. Les centres de formation professionnelle ne peuvent pas rêver mieux. Salifou Tiemtoré en a conscience et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a invité les responsables des centres qui seront bénéficiaires à en faire bon usage au profit des apprenants. « Si vous avez été choisis pour bénéficiers de ces équipements et matériels, cela vous interpelle à plus de responsabilité, d’engagement et de dévouement au travail » a-t-il soutenu. A l’endroit du donateur, il a été rassurant sur l’utilisation qui sera faite de son geste : « ces équipements et matériels seront utilisés à bon escient dans le seul bien d’améliorer l’employabilité de la jeunesse burkinabè qui constitue plus de 70 % de la population de notre pays ».

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *