Développement des collectivités territoriales : Le DG du FPDCT était au CFOP

Présenter les missions assignées au Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) c’est le motif de la visite du directeur général du FPDCT, Bruno Dipama au siège du Chef de file de l’opposition politique (CEFOP) ce lundi 1er juillet 2019. Reçu par Zéphirin Diabré, il a sollicité auprès de lui, ses conseils et ses bénédictions.

« Nous sommes venus rendre une visite de courtoisie au Chef de file de l’opposition pour lui présenter notre structure, ses missions, ses perspectives et également solliciter auprès de lui des bénédictions et des conseils pour mener à bien les missions à nous assigner », a déclaré Bruno Dipama, directeur général du FPDCT à sa sortie d’audience. Pour lui, cette visite a été très bénéfique dans la mesure où il a reçu des conseils et des exemples de ce qui se passe ailleurs comme aux Etats-Unis où ils ont réussi à impulser un développement harmonieux à partir de la base. « Nous avons pris bonne graine auprès du président de l’UPC et soyez en rassurer que nous allons mettre en pratique bon nombre de ses conseils », a-t-il promis. A l’entendre, la mission du FPDCT est de concourir à ce que chaque citoyen burkinabè là où il se trouve, puisse bénéficier des conditions nécessaires à son épanouissement, qu’il puisse avoir accès aux services sociaux de base et également avoir une activité qui va lui permettre d’avoir un certain pouvoir d’achat. « Le développement n’est pas compliqué c’est juste permettre aux citoyens d’avoir accès aux services sociaux de base, leur permettre d’avoir un revenu mais également travailler à ce que le coût de la vie au niveau local ne soit pas exagéré », a souligné Bruno Dipama. Selon lui, l’adéquation entre le pouvoir d’achat et le coût de la vie, sont les plus nécessaires pour parvenir à un développement véritable. « C’est un plaisir pour moi de recevoir le directeur du fonds qui a souhaité échangé avec moi sur les activités du fonds. Il a une démarche qui va au-delà des considérations partisanes », a laissé entendre le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré. Ce dernier a ajouté que ce fonds est très important dans le rôle qu’il peut jouer pour la promotion du développement à la base et des économies locales à travers les collectivités territoriales. « Le développement harmonieux de notre pays passe au-delà des équilibres macro-économiques qui sont généraux sur ce qu’on peut appeler l’impulsion à la base et l’émergence de l’économie locale », a renchéri le président de l’UPC.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *