Diplomatie : l’envoyé spécial Jean-Marc Châtaigner évoque les enjeux de la relation entre la France et la région du Sahel

L’ambassadeur et envoyé spécial « Sahel » du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Marc Châtaigner, a rencontré les hommes de médias le 16 novembre 2018, au cours de sa première visite à Ouagadougou. Lors des échanges, l’envoyé spécial Châtaigner  a évoqué les grands enjeux de la relation entre la France et la région du Sahel.

 

Nommé en tant qu’envoyé spécial en août 2017, par le président français Emmanuel Macron, Jean-Marc Châtaigner a déclaré d’entrée de jeu que sa mission va au-delà du G5 Sahel dans la mesure où le Sahel ne constitue pas seulement cette organisation. Organisation avec laquelle le diplomate travaille beaucoup.

 

Une vue des hommes de médias

Selon M. Châtaigner, d’un point de vue géographique, le Sahel est voisin de l’Europe, avec qui il y a un partenariat gagnant-gagnant à plusieurs niveaux. D’où l’enjeu du Sahel pour son pays. « A côté de cela, l’Europe et le Sahel doivent gérer ensemble la question de l’immigration à travers le sahel », a précisé l’envoyé spécial avant d’ajouter que les questions sécuritaires aussi unissent les deux parties. L’ambassadeur Châtaigner a estimé que c’est un enjeu de stabilité qui unit les deux parties.

 

En présence de Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina Faso,  Jean-Marc Châtaigner a également entretenu les journalistes sur la Force Barkhane qui est un soutien militaire de la France à la zone du Sahel, en rappelant qu’auparavant, l’opération Serval avait stoppé l’avancée des forces terroristes en direction de Bamako, sécurisé la capitale du Mali et permis au pays de recouvrer son intégrité territoriale.

 

Dieudonné LANKOANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *