Programme national du secteur rural : le SPONG et ses partenaires outillent des journalistes sur les enjeux de la phase II

Le Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG) organise un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les enjeux du Programme national du secteur rural phase II (PNSR II), les 9 et 10 octobre 2018, à Ouagadougou. Durant deux jours, une quarantaine de journalistes vont s’approprier le Programme afin de prendre des initiatives de productions médiatiques sur ce sujet.

Au Burkina Faso, le secteur agricole est le principal secteur de l’économie. On estime sa contribution au PIB à plus de 30%. Ce secteur emploie plus de 86% de la main-d’œuvre et constitue la principale source de revenus des ménages ruraux. Cette activité, selon le coordonnateur du Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG), Sylvestre Tiemtoré, entre dans le cadre de la mise en œuvre du « Projet plaidoyer et contrôle citoyen pour la prise en compte des besoins des petits producteurs dans les politiques publiques agricoles (PNSR II) ».

Une vue des journalistes

Pour le secrétaire permanent de la Confédération paysanne du Faso (CPF), Issoufou Porgo, le Programme national du secteur rural (PNSR) est une référence pour tous ceux qui interviennent dans le secteur du développement agricole. Dans le but d’atteindre les objectifs du PNSR, « nous avons besoin de fédérer toutes les synergies pour assurer le suivi de sa mise en œuvre ».

C’est ainsi que les journalistes sont la cible de cet atelier de renforcement des capacités afin de prendre des initiatives de productions médiatiques sur ce sujet. « Nous pensons que votre rôle [les journalistes] est fondamentalement important, pour faire du Programme national du secteur rural (PNSR), un programme au service des petits producteurs, qui n’ont d’autres personnes pour les défendre que vous qui leur portez l’information », a indiqué le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré.

Une photo de famille

Selon les organisateurs du présent atelier, la phase II du PNSR a été élaborée sur la base des expériences et des succès engrangés lors de la première phase (2011-2016) en termes de dialogue au niveau local et de plaidoyer par les membres de la coalition pour la prise en compte des petits producteurs dans les politiques publiques agricoles.

Dieudonné LANKOANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *