Ramaphosa, probable président de l’Afrique du Sud

Cyril Ramaphosa devrait assurer l’intérim de Jacob Zuma, le président de l’Afrique du Sud, qui a démissionné mercredi.

Selon un communiqué du gouvernement sud-africain, les membres du Parlement vont se réunir dans la mi-journée pour élire le nouveau chef de l’Etat.

Le Congrès national africain (ANC), le parti que dirige M. Ramaphosa, l’actuel vice-président du pays, est majoritaire au parlement sud-africain.

Sans surprise, après la démission de Jacob Zuma, l’ANC a confirmé jeudi matin que son chef, Cyril Ramaphosa, 65 ans, serait son candidat à la présidence du pays lors du vote prévu à partir de 12h00 GMT.

  1. Zuma a rendu son tablier au terme d’un long combat avec les dirigeants de l’ANC, dont il est membre.

Son gouvernement a été éclaboussé depuis des années par des scandales de corruption.

« J’ai décidé de démissionner du poste de président de la République avec effet immédiat, même si je suis en désaccord avec la décision de la direction de mon parti », a déclaré M. Zuma lors d’une allocution retransmise en direct à la télévision.

 

Source BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *