20e session de l’assemblée générale des Etablissements Publics de l’Etat : Le Premier ministre invite les responsables des EPE à une gestion rigoureuse des ressources publiques

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a procédé à la clôture de la 20e session de l’assemblée générale des Etablissements Publics de l’Etat (EPE), le vendredi 2 août 2019 à Ouagadougou. Président par délégation des EPE, le chef du gouvernement s’adressant aux responsables des établissements a réitéré son attachement à la gestion rigoureuse des ressources publiques mises à leur disposition pour la réalisation des missions qui leur sont assignées.

La 20e session de l’assemblée générale des Etablissements Publics de l’Etat (EPE) a fermé ses portes ce vendredi 2 août 2019 sous la présidence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Tout en saluant l’esprit dans lequel se sont déroulés les travaux, il a réitéré son attachement à la gestion rigoureuse des ressources publiques mises à la disposition des responsables des établissements publics de l’Etat, pour la réalisation des missions qui leur sont assignées. Soutenant que les travaux de cette session ont permis, une fois de plus, de mettre à l’évidence que malgré les performances enregistrées, les difficultés rencontrées par les Etablissements Publics de l’Etat sont très nombreuses et les défis de plus en plus complexes ; en sa qualité de président délégué des EPE, le chef du gouvernement a invité les responsables des EPE à promouvoir la culture du résultat au sein de leurs structures respectives. Conscient de ce fait, il rappelle aux patrons de ces établissements publics que cet état de fait ne doit en aucun moment ralentir leur élan de sacrifice et de combativité. « Cela ne doit pas non plus nous éloigner de notre vision commune qui est de sortir définitivement la population burkinabè de la pauvreté et d’assurer à notre pays un développement durable » a soutenu le patron de la cérémonie. Poursuivant avec les conseils, Christophe Joseph Marie Dabiré a invité les participants à cette 20e session, à une gestion transparente, rationnelle et planifiée des finances publiques afin de satisfaire les exigences aussi multiples que diversifiées des citoyens burkinabè qui selon lui, deviennent de plus en plus exigeants et impatients quant à la qualité des services publics qui leur sont offerts. Rappelant aux participants le thème choisit pour la tenue de la session en question : « La gestion axée sur les résultats au service de la performance des Etablissements publics de l’Etat », le président par délégation des EPE, déclare avoir l’intime conviction qu’il les a davantage édifiés sur la nécessité d’opérer un changement dans le mode de gestion des administrations, de sorte que l’utilisation des ressources publiques soit justifiée par des résultats probants, qui répondent aux aspirations de la population.
Soulignons que durant 48 heures, les participants à cette session ont passé en revue la gestion des Etablissements publics de l’Etat, au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2018. C’est donc sur une note de satisfaction que le Premier ministre, président par délégation des EPE, Christophe Joseph Marie Dabiré a clos cette 20e session tout en donnant rendez-vous aux participants à la 21e session qui va se tenir en 2020.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *