AG PARIS : Le parti de la case redynamise ses structures

Le Parti républicain pour l’intégration et la solidarité (PARIS) a tenu son assemblée générale ordinaire le dimanche 26 août 2018 à Ouagadougou. Cette rencontre entre les militants du parti qui a pour emblème la Case, a permis au président, Roland Goungounga de procéder à la mise en place du bureau de la section régionale du Centre.

Le Parti républicain pour l’intégration et la solidarité (PARIS) fait son grand retour dans l’arène politique burkinabè. Après un passage à vide, le parti qui a pour emblème une case revient sur la scène politique en redynamisant ses structures. Cette tâche est confiée à un bureau composé de 15 membres. Ils ont été installés dans leur fonction par le président, Roland Goungounga à l’issue de l’assemblée générale ordinaire tenue par le parti ce dimanche 26 août 2018. Leur tâche à en croire le président, sera de redynamiser un grand parti qui a sombré selon ses termes. Il explique que la Case a connu des difficultés qui ont sérieusement entravé son bon fonctionnement. D’après lui, elles sont liées à la gestion du parti par l’ex-président qui si on veut le croire a été démis de ses fonctions. « Nous avons eu un président dont la gestion n’était pas entièrement en phase avec les valeurs du parti » a-t-il souligné. Ce problème étant réglé et faisant partie du passé, le parti de la Case est désormais tourné vers le futur. 2020 n’étant donc plus loin, le parti qui a retrouvé la sérénité, veut jouer sa partition sur la scène politique si on veut croire Roland Goungounga qui n’a pas caché ses ambitions. Il va déclarer : « si le peuple nous fait confiance et nous donne le pouvoir, on va le prendre ». Conscient que son rêve ne se réalisera en 2020 que grâce à un vrai engagement politique, le premier responsable du PARIS a invité le bureau nouvellement installé, à se mettre d’ores et déjà au travail. Cela à l’en croire, débutera par l’implantation du parti dans les provinces et régions du Burkina.
Il faut rappeler qu’à l’issue de l’assemblée générale, les participants ont publié une motion à l’endroit des Forces de défense et de sécurité (FDS). En ces temps où le pays subit des attaques des forces obscures, le Parti républicain pour l’intégration et la solidarité a réitéré son soutien aux soldats burkinabè qui sont sur front. Il a invité les populations à collaborer avec ces derniers afin qu’ensemble, l’on puisse venir à bout de ce fléau. Il a également invité les autorités burkinabè à mettre les moyens et le matériel nécessaires à la disposition des FDS afin qu’elles puissent mener à bien leur mission.
Il est important de souligner que PARIS est un parti créé le 6 juin 2006. En 2016, le bureau a envoyé une lettre à la majorité pour lui faire part de sa volonté de faire partie de la majorité. Selon Roland Goungounga qui a confié qu’il s’agit du souhait des militants de la Case, la demande soumise à la majorité, sera sans suite jusqu’à ce jour.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *