Burkina : Toute une commune sauvée de l’insécurité alimentaire grâce à une vidéo de Ciné droit libre TV

Le village de Noogo dans la commune rurale de Barsalgho vient d’être sauvé par la vidéo de Ciné droit libre TV qui avait été diffusé courant mois de juin 2018, et qui décryptait l’insécurité alimentaire que vivent les habitants de ce village. Relayé à travers les réseaux sociaux, cette vidéo a fait réagir plusieurs personnes qui ont jugé bon d’entreprendre des actions en vue de voler au secours des habitants de ce village. A travers une opération dénommée « entraide patriotique », un groupe de trois (3) personnes composé de Gisèle Tapsoba/Maré, Ingénieur du développement rural/Agronomie, Romain Tougma, Directeur de crédit à la Caisse nationale de Sécurité Sociale et Boureima Ouédraogo, Directeur général de Building Business, ont lancé un appel à toutes les bonnes volontés de voler au secours des populations dans le besoin.

Soixante-quinze (75) villages dans la commune rurale de Barsalgho ont bénéficié du soutien alimentaire des Burkinabè de l’intérieur comme de l’extérieur et de leurs amis. En rappel, en début juin 2018, une vidéo de Ciné Droit Libre diffusé décryptant l’actualité alimentaire de la vie de la population de Noogo, village situé à quelque 35 Km de Kaya avait été diffusé sur les réseaux sociaux.

 

Cette vidéo a fait réagir plusieurs personnes qui ont ouverts leurs cœurs aux habitants du village Noogo, mais aussi à toute la commune de Barsalgho. Ainsi, le 02 juin dernier, le groupe initiateur de l’opération entraide patriotique a diffusé un communiqué sur son opération de soutien aux populations de Noogo dont l’objectif était de « collecter les vivres, les espèces auprès des Burkinabè résidents ou ailleurs, des amis du Burkina Faso, en faveur  d’abord du village de Noogo puis pour d’autres Burkinabè dans le même besoin ». Cette opération qui s’est déroulée du 2 juin au 15 juillet, a permis de collecter des espèces, des vivres et des vêtements en faveurs des populations vulnérables. La valeur des biens collectés s’élève à environ 95 millions de FCFA. Ce sont entre autre, 210 tonnes de vivres, 11 700 litres d’huile, 187 cartons de sucre et des vêtements. Tous ces biens ont été remis aux personnes vulnérables dans la commune de Barsalgho.

 

L’actuel chef du village de Noogo est satisfait du don

Le chef du village de Noogo a salué ce don qui vient à point nommé car à l’en croire, avant ce don les habitants de son village croupissaient dans la misère et manquaient de quoi manger pour survivre et pour être apte à travailler leurs champs. Les populations avaient vendu tous leurs animaux pour s’acheter les vivres. Tous les recours avaient été épuisés, mais avec l’opération entraide patriotique, une nouvelle vie s’offre à eux. « C’est à Dieu que nous rendons grâce. Nous ne savons pas comment est-ce que la situation que nous vivons a pu toucher le cœur de plusieurs personnes qui ont décidé de voler à notre secours aujourd’hui. Quand le journaliste (de ciné droit libre TV) est venu échanger avec nous, nous ne savions pas que ces échanges que nous avons eus avec lui pouvaient atténuer notre souffrance. Mais nous avons aujourd’hui compris que cet échange, en plus d’être bénéfique pour nous, l’ont été aussi pour les autres villages de notre commune.  Maintenant, chaque jour vous verrez des gens dans leurs champs en train de travailler. C’est parce qu’ils ont eu à manger. Je remercie les donateurs et que Dieu les bénisse pour leur acte », a soutenu du Chef de Noogo.

 

10 tonnes de maïs ont été symboliquement remises au maire de la commune de Barsalgho

 

Le maire de la commune rurale de Barsalgho, Abdoulaye Pafadnam, embouche la même trompette en saluant l’initiative qui a été prise pour voler au secours de sa population. Il explique qu’au mois de  juin 2018, la mairie a reçu plusieurs familles venant exposer leurs difficultés parce qu’elles « dormaient sans manger ». « Nous avons des populations qui tous les jours que Dieu fait se retrouvent à la mairie pour poser leur problème d’insécurité alimentaire et ce don nous a permis d’absorber le manque à gagner pour certaines populations », avance le maire qui ajoute que l’accent dans la distribution de ces vivres sera plus mis sur les populations où le besoin est criard.

 

La représentante des donateurs, Gisèle Tapsoba/Maré a fait savoir dans son intervention que cette cérémonie de remise symbolique de dons aux populations vulnérables marque ainsi la fin de l’opération entraide patriotique parce que, selon ses explications, c’était juste un groupe de circonstance qui avait un objectif précis. L’objectif étant atteint, le groupe s’éclipse.

Alida Dorcas Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *