Les réseaux sociaux bientôt interdits aux moins de 13 ans

Tandis que le cours en bourse de l’action Facebook dégringole, le réseau social est pointé du doigt pour son contrôle défaillant à l’égard des mineurs. Le documentaire “Inside Facebook”, diffusé par la chaîne britannique Channel 4, révèle que la politique de contrôle de Facebook revient simplement à ignorer les utilisateurs qui semblent mineurs.

Inside Facebook : les mineurs ignorés

Parvenu à être recruté par Cpl Resources, une entreprise sous-traitante de Facebook chargée de la modération du contenu partagé sur le réseau social, un journaliste de la chaîne britannique Channel 4 a révélé au public les défaillances du processus de contrôle de Facebook. Le reportage dévoile que le réseau social tolère la présence de groupes activistes radicaux et de mineurs de moins de 13 ans. Un « examinateur », suivi par le journaliste, reconnaît qu’en présence d’un compte crée par un enfant mineur, la société les invite à « fermer les yeux, ils n’ont rien vu ».

 

Ils ignorent donc purement et simplement les comptes en dessous de l’âge autorisé – 13 ans –  en prétendant « jouer à l’aveugle ». Cette attitude laxiste est également pratiquée par Instagram et, auparavant, par Twitter. Lorsqu’un mineur désirait s’inscrire sur l’un de ces réseaux sociaux, il lui suffisait d’entrer une fausse date de naissance et le tour était joué. En l’absence de signalement par un autre utilisateur, les modérateurs n’enquêtaient pas sur ces comptes. Et pour cause, une grande partie des revenus publicitaires de Facebook dépend de ces jeunes utilisateurs…

 

La mise en place de nouveaux dispositifs

Sans attendre les révélations d’une enquête choc ou l’entrée en vigueur du Règlement européen sur la protection des données personnelles en mai dernier, Twitter est le premier à avoir rendu effective la limite d’âge. Du jour au lendemain, de nombreux comptes de mineurs de moins de 13 ans ont été suspendus en l’attente d’une preuve, attestation parentale à l’appui, qu’ils avaient effectivement l’âge requis.

 

À défaut de preuve, le compte est automatiquement supprimé. En réaction à la diffusion de l’enquête Inside Facebook, dans un article du site spécialisé Techcrunch, les responsables de Facebook et Instagram ont annoncé la mise en place de nouveaux dispositifs de contrôle plus agressifs, similaires à ceux de Twitter.

Dieudonné LANKOANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *