Chambre d’agriculture du Centre : Les élus consulaires tiennent la session ordinaire de l’année 2019

La Chambre régionale d’agriculture du Centre a tenu sa session ordinaire de l’année 2019 sous la présidence du gouverneur de la région du Centre, représenté par son conseiller, Rémy Tapsoba. La tenue de cette session consulaire constitue une opportunité pour les agro-sylvo-pasteurs de se pencher sur les réalisations du premier semestre de la Chambre.

Chaque année, la Chambre régionale d’agriculture du Centre régionale du Centre tient sa rencontre statutaire pour examiner les résultats atteints par la structure et échanger sur les préoccupations des producteurs de la région. Elle a respecté la tradition en tenant sa première session ordinaire de l’année 2019 qu’elle a placée sous la présidence du gouverneur de la région du Centre qui s’est fait représenter par son conseiller Rémy Tapsoba à la cérémonie d’ouverture de ladite session. Ce dernier explique que la tenue de cette session consulaire constitue une opportunité pour les agro-sylvo-pasteurs de se pencher sur les réalisations du premier semestre de la Chambre. Le vice-président de la Chambre d’agriculture du Centre, Nassirou Zongo confirme ses propos quand il déclare : « une fois encore, nous-nous retrouvons en session ordinaire pour qu’ensemble nous puissions échanger autour des questions qui concernent le secteur rural ». Rappelant que tout au long du premier semestre de l’année 2019, les élus consulaires en dépit des difficultés ont veillé à la mise en œuvre du programme d’activités adopté en fin 2018, en lien avec les missions assignées à la Chambre régionale d’agriculture ; il confie que cette première session leur permettra essentiellement d’examiner le rapport semestriel à la mise en œuvre des activités et échanger en perspective sur la programmation des activités du second semestre. Conscient de l’importance d’une telle session, Rémy Tapsoba rappelle aux élus de mieux échanger sur les résultats atteints, les difficultés rencontrées et de faire des projections pour l’avenir. C’est important car : « cette première session de l’année 2019 se tient dans un contexte de campagne agricole marquée par une activité de la mousson capricieuse et caractérisée par une irrégularité et une mauvaise répartition spatio-temporelle des pluies dans la région du Centre » a-t-il conclu.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *