Chambre de commerce : Mahamadi Savadogo dit Kadhafi nouveau patron

Le nouveau bureau de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) avec à sa tête le nouveau président Mahamadi Savadogo dit Kadhafi a été installé le mercredi 30 novembre 2016 à Ouagadougou par le ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat Stéphane Sanou. L’appel à travailler dans la cohésion et la collaboration a été lancé.

3Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, il est le nouveau président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Elu pour un mandat de 5 ans avec 94% de voix contre 48% pour son chalengeur directe Apollinaire Compaoré, il a été installé dans ses fonctions de même que les membres de son bureau ce mercredi 30 novembre 2016 par le ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat Stéphane Sanou. Ses premiers mots furent : « Nous sommes les héritiers d’une solide institution vieille de plus de 68 ans qui a été construite par des opérateurs économiques de valeurs exceptionnelles ». C’est donc avec un grand respect pour ses devanciers qu’il a rassuré être conscient de la mission qui lui a été confiée entant que président de la prestigieuse institution qui est la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso. Cet avis est partagé par le ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat Stéphane Sanou qui a déclaré : « A vous membres de l’assemblée générale consulaire, cette cérémonie qui consacre votre installation officielle est une image de confiance accordée à votre personne. A vous de faire en sorte que collectivement ou individuellement vous méritez cette confiance ». Mériter ladite confiance, signifie travailler pour non seulement le rayonnement de la CCI-BF, mais aussi pour le développement du secteur privé a confié le ministre. Il a de ce fait invité le bureau nouvellement installé à travailler dans ce sens, car « le développement du secteur privé vous incombe » a t-il soutenu. Le nouveau président qui bien avant la prise de parole du ministre Stéphane Sanou, a engagé sa responsabilité à travailler pour le développement du secteur privé a appelé les uns et les autres au rassemblement et à la collaboration. Il peut se réjouir, car le patron du ministère en charge du commerce, de l’industrie et de l’artisanat lui a ouvert ses portes pour l’accompagner dans sa mission. Il a par ailleurs invité les opérateurs économiques à faire de même car : « à l’issue de ses élections, il n’y a ni vainqueur, ni vaincu ; c’est la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso qui a gagné » a-t-il martelé. Mahamadi Savadogo s’inscrivant dans cette logique a confié sa vision qui est de collaborer avec les différents opérateurs économiques pour qu’à la fin de son mandat en 2021, l’on puisse le juger de façon positive. Il a profité de l’occasion pour présenter son programme et ce qu’il compte faire pour le développement du secteur privé au Burkina Faso.

Par Alex SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *