Coupe du commissaire central de police de Ouagadougou : pour plus de cohésion entre les flics

Le 07 avril dernier s’est tenue la cérémonie officielle de lancement de la coupe du commissaire central de police de la ville de Ouagadougou. L’objectif de cette coupe est de réunir tous les acteurs du domaine sécuritaire dans la lutte contre l’insécurité.

 

 

Les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer. En même temps qu’il contribue à la santé physique des individus, il participe énormément au rapprochement et à la cohésion entre les hommes. c’est dans ce sens que s’est réuni autour du ballon rond tous les acteurs résolument engagés dans la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes que se tient la présente coupe du commissaire central de police de Ouagadougou.

 

Selon Bonswindé Sankara, commissaire central de police de Ouagadougou, cette compétition vise un objectif global, celui de participer au renforcement de la cohésion entre les policiers.

 

Pour lui, les barrières existant entre non seulement les chefs et les hommes eux-mêmes mais également entre les hommes eux-mêmes doivent être brisées, « cette coupe vise le rapprochement entre les chefs et les subalternes, le rapprochement entre les subalternes et le rapprochement entre les policiers servant au commissariat central et ceux des commissariats de police d’arrondissement »

 

Le commissariat central de police de la ville de ouagadougou compte un effectif total de mille cinq cent soixante-huit (1 568) policiers dont sept cent quatre-vingt-seize (796) pour les commissariats de police d’arrondissement.

Ces hommes et femmes doivent travailler en parfaite symbiose tout en pratiquant le sport dans les services de police de la ville de Ouagadougou.

 

Cette coupe, première du genre, placée sous le haut parrainage de sa majesté le Larlé Naaba Tigré, se déroulera sous le signe de la Cohésion entre les policiers.

Larlé Naaba Tigré, parrain de cette 1ère édition

 

Tout en félicitant le promoteur pour cette belle initiative, « je voudrais une fois de plus saluer le mérite de l’ensemble des forces de défense et de sécurité de notre pays, elles qui œuvrent au quotidien, bien souvent au péril de leur vie ; à la défense et à la sécurisation du Burkina Faso », déclare le Larlé Naaba.

Au total 12 équipes prennent part à cette compétition dont la finale se jouera le 12 mai prochain au sein du commissariat central de police de Ouagadougou.

 

A travers cette initiative, le comité d’organisation souhaite apporter sa contribution à l’œuvre commune d’un Burkina Faso de paix et de sécurité renforcées.

 

Dieudonné LANKOANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *