Rapidité et efficacité des décisions de justice : initiation des magistrats aux nouvelles techniques de rédaction

Du 9 au 11 avril 2018, des magistrats seront initiés aux nouvelles techniques de rédaction des décisions de justice. A travers un séminaire organisé conjointement par le Ministère de Justice, des Droits humains et de la Promotion Civique et le Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), les magistrats renforceront leurs techniques rédactionnelles des décisions de justice.

 

 

C’est un séminaire qui permettra aux participants (magistrats) d’améliorer leurs connaissances déjà acquises sur les techniques de rédaction des décisions de justice. Pendant 72 heures à Ouagadougou, les magistrats apprendront les nouvelles techniques de rédaction des décisions de justice, ce qui les amènera à diligenter le traitement de ces décisions de sorte à rendre plus rapidement cette décision de justice aux justiciables qui s’impatientent souvent.

 

A en croire Abasse Nombré, directeur des affaires civiles, commerciales, administratives et sociales, ce séminaire permettra « tout simplement d’améliorer les connaissances acquises par les magistrats en service dans les juridictions, leur montrer les nouvelles techniques de rédaction de sorte à ce que les décisions de justice qui sont rendues au nom du peuple burkinabè le soient dans les meilleurs délais et que ces décisions soient disponibles dans les meilleurs délais pour les justiciables ».

Une vue des participants

Ce séminaire contribuera à renforcer les connaissances des magistrats en matière de traitement diligent des décisions de justices, tout en intégrant dans leur manière standard de rédaction de ces décisions de justice, les nouvelles techniques de rédaction auxquelles ils seront initiés.

 

Pour Abasse Nombré, la diligence à rendre disponible les décisions de justice au profit des justiciables créera encore plus de confiance entre justicier et justiciable. Les participants à ce séminaire seront guidés sur les techniques de rédaction des décisions de justice de sorte à ce que désormais les justiciables aient leurs décisions à temps parce que, « lorsqu’on rend une décision et que la décision n’est pas disponible, c’est comme si on niait le droit du justiciable à exercer ces voies de recours », a-t-il dit.

 

Ces nouvelles techniques de rédaction qui seront apprises aux magistrats auront pour but de lever toutes ces difficultés.

 

Il sera question, au cours de ce séminaire, de rappeler aux magistrats les bases théoriques de la décision de justice, la fonction de juge et les décisions de justice ainsi que la composition des décisions de justice, lequel rappel pourra sans nul doute, les servir dans leurs missions.

 

Aleoune N’DIAYE, formateur

Le formateur Aleoune N’DIAYE fait remarquer que « l’exercice pratique (de ce séminaire), c’est de permettre aux populations de pouvoir lire correctement les décisions de justice et comprendre les bases sur lesquelles le juge s’est fondé pour rendre sa décision », indiquant aussi que cet exercice suscitera « le débat pour qu’ensemble on puisse utiliser les bonnes pratiques dans la rédaction des décisions de justice ».

 

C’est un système qui, selon lui, permettra à tout le monde de retrouver les nouvelles pratiques et d’avoir un panel de choix dans les modules de rédaction des décisions judiciaires.

 

Alida Dorcas TOURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *