Centre de formation polyvalent de Loumbila : Le prince Albert II de Monaco a procédé à l’inauguration

Le prince Albert II de Monaco accompagné du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a inauguré le Centre de formation polyvalent de Loumbila le vendredi 12 janvier 2018. Financé par la Croix-Rouge monégasque, le centre va offrir des formations en premier secours, mais d’autres volets vont bénéficier de ses retombées pour la mise en œuvre de projets humanitaires.

Cela fait quelques années déjà que la Croix-Rouge monégasque accompagne la Croix-Rouge burkinabè dans différents domaines. Elle a encore laissé parler son cœur en construisant dans la commune rurale de Loumbila, le Centre de formation polyvalent au profit de la Croix-Rouge burkinabè. Ledit centre a été inauguré par le prince Albert II de Monaco, par ailleurs président de la Croix-Rouge monégasque, accompagné du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le vendredi 12 janvier 2017. Il s’agit d’un centre respectueux de l’environnement qui est construit sur une superficie de 6,5 hectares. Il est composé entre autres, du pavillon central réalisé en containers R+3 disposant d’un restaurant bar, d’une salle de réunion formation de 160 places modulables et de 19 chambres dont trois suites entièrement équipées ; de 48 chambres bungalows entièrement équipées ; d’un espace piscine centre de sauvetage aquatique qui permettra de sensibiliser enfants et adultes aux risques liés au milieu aquatique ; d’un champ photovoltaïque de 56 Kwh ; de forages hydrauliques ; d’une zone de maraichage sur un espace d’environ un hectare ; d’une zone sportive permettant une parfaite intégration communautaire et environnementale des infrastructures ; etc.

A en croire le maire de la commune de Loumbila, Paul Tariam Ilboudo, le centre en question permettra de renforcer le tissu économique local et national grâce aux emplois directs, au tourisme, au sport, à la culture maraîchère, etc. Il continue en se réjouissant du fait que le projet contribuera grandement à résorber le chômage dans la commune. Le prince Albert II de Monaco partage son optimisme. Il estime qu’à court terme, le centre qu’il a inauguré procura du travail, contribuera à la réinsertion professionnelle à la population locale. Il indique qu’il permettra également aux acteurs et aux sociétés nationales de Croix-Rouge de l’Afrique de l’Ouest de se former à un haut niveau de premier secours y compris au secours nautique. Il assura aussi de revenus régulier à la Croix-Rouge burkinabè a-t-il soutenu. Le Président national de la Croix-Rouge burkinabè, Denis Bakyono est du même avis. A l’en croire, le Centre de formation polyvalent de Loumbila va offrir des formations en premier secours, mais d’autres volets vont bénéficier de ses retombées pour la mise de projets humanitaires a-t-il déclaré. Il indique que le complexe vise deux objectifs majeurs à savoir renforcer les compétences au niveau national et sous régional et renforcer la capacité d’intervention de la Croix-Rouge burkinabè. Pour le premier des Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, le centre qui a été inauguré est un important moyen mis à la disposition de la Croix-Rouge burkinabè pour optimiser son efficacité dans l‘assistance humanitaire.

Il faut le rappeler, le Centre de formation polyvalent de Loumbila est né de la volonté de la Croix-Rouge burkinabè de construire un centre de formation Croix-Rouge au Burkina Faso, et de la volonté de Monaco de construire un pavillon réutilisable après l’exposition universelle de Milan 2015. Ainsi, le pavillon a été réaffecté à Loumbila. Il est l’élément central d’un ambitieux projet mixant économie solidaire et développement durable au profit de la Croix-Rouge burkinabè, mis en œuvre en partenariat avec la Croix-Rouge monégasque. D’après Roch Marc Christian Kaboré, les institutions des deux pays, magnifient à travers la construction de ce joyau, l’importance de la solidarité internationale pour mieux subvenir aux besoins des communautés les plus vulnérables. Selon Denis Bakyono, l’objectif recherché à travers la réalisation du projet, est de renforcer en définitif, la capacité d’intervention de la Croix-Rouge Burkinabè en générant des ressources à même de lui permettre de financer des projets humanitaires et faire face aux nombreux défis qui se présentent à elle. Au regard de ce fait, l’on est tenté d’affirmer que l’inauguration du centre est la pire chose qui pouvait arriver à la Croix-Rouge burkinabè. Son président en a conscience et c’est la raison pour laquelle il a tenu à rassurer l’institution monégasque de l’engagement de celle dont il a la charge à ne ménager aucun effort pour que les objectifs communs pour la mise en œuvre des projets humanitaires soient atteints. Le maire de la commune de Loumbila ira dans le même sens que lui. Il déclare à cet effet : « nous pouvons vous donner l’assurance que nous ne lésinerons pas sur les moyens pour soutenir le comité local de la Croix-Rouge à Loumbila pour la mise en œuvre des projets humanitaires au profit des communautés les plus vulnérables ».
Il est important de rappeler qu’à la suite de l’inauguration du Centre de formation polyvalent, les deux principales autorités, ce sont rendues à Agroserv où elles ont encouragé le personnel qui œuvre dans la lutte contre la faim au Burkina Faso. Il s’agit en effet d’une entreprise agroindustrielle en développement intervenant dans la filière maïs.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *