Exécution des missions du CSC : Les conseillers encouragent le personnel de Racine

Une délégation du Conseil supérieur de la communication (CSS) conduite par le juriste Alexis Komkobo était dans les locaux du bimensuel Racine le vendredi 23 novembre 2018. Elle a encouragé le personnel du média qui à travers la voix de son directeur de publication délégué, Frédéric Tindano a profité de la visite pour lui poser des doléances.

Cela fait quelques semaines déjà que les membres du Conseil supérieur de la communication (CSS) rendent des visites de courtoisie aux organes de presses. Le vendredi 23 novembre 2018, c’est le bimensuel Racine qui a eu le privilège de recevoir dans ses locaux une délégation composée de quatre membres de l’institution chargée de la régulation des médias au Burkina Faso. Il s’agit de Alexis Komkobo des affaires juridiques ; Séni Dabo, conseiller ; Roukiatou Petit, directrice du monotoring des médias et Boukaré Ouédraogo de la direction des affaires juridiques. A en croire le Directeur de publication de Racine Frédéric Tindano qui s’est entretenu avec la délégation conduite par le juriste Alexis Komkobo, cette visite rentre dans le cadre des activités que mène le CSC. D’après lui, le chef de délégation a été claire, la visite n’a pas pour objectif de juger l’organe de presse, mais d’encourager le personnel qui à l’appréciation de l’institution, fait un travail de qualité. C’est donc au nom de ce travail bien fait, que Racine est classé par le CSC parmi les organes de presse au Burkina Faso qui peuvent être considérés comme des modèles en matière de respect de l’éthique et de la déontologie de la profession rapporte de Directeur de publication délégué. Il poursuit en soulignant que Alexis Komkobo et ses collaborateurs ont profité de la visite pour s’enquérir des difficultés que rencontre l’organe de presse dans l’exécution des missions qu’il s’est assignées. Comme tout organe de presse au Burkina, Racine n’est pas épargnée par les difficultés. Profitant de la présence des membres du CSC dans les locaux du journal dont il a la charge, Frédéric Tindano est revenu sur certaines difficultés qui sont entre autres, la parution, la distribution, la subvention dont pourrait bénéficier le journal, etc. Il n’a pas non plus oublié de relever l’absence de centre de messagerie qui si on veut le croire, constitue un réel obstacle pour le développement des organes de presse
C’est avec grande attention que les visiteurs ont noté les doléances posées par leur hôte. S’ils n’ont pas fait de grandes promesses, ils ont néanmoins rassuré le directeur de publication délégué sur le travail qui est fait pour la mise en place d’un centre de messagerie qui à l’en croire sera bénéfique pour les différents organes.
Il s’agit d’une visite qui n’a pas laissé indifférent le personnel du bimensuel Racine à commencer par le premier responsable au regard des propos qu’il tient : « cette visite nous galvanise, nous encourage et nous permet d’aller en avant ». Saluant les conseils reçus venant des visiteurs, Frédéric Tindano promet les mettre en application.

Thierry Le Grand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *