Identifiant financier unique 3.0 : La DGI améliore la gestion du portefeuille des contribuables

La nouvelle version du logiciel d’Identifiant financier unique (IFU) pour l’immatriculation des usages de l’administration financière voulue par la Direction générale des impôts (DGI) a été lancée ce lundi 19 novembre 2018, à Ouagadougou. La cérémonie de lancement a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie des Finances et du Développement, Seglaro Abel Somé en compagnie du directeur général des impôts, Adama Badolo.

Avec l’appui du Projet de gouvernance économique et de participation citoyenne (PGEPC) de la Banque mondiale, la Direction générale des impôts (DGI) a procédé à la conception et au développement d’une nouvelle version du logiciel IFU. Il s’agit de la version 3.0 du logiciel IFU, mise à la disposition de la DGI par le cabinet international Ingénierie de conception et de développement (IDC). Pour son lancement officiel ce lundi 19 novembre 2018, c’est le secrétaire général du ministère de l’Economie des Finances et du Développement, Seglaro Abel Somé qui a présidé la cérémonie. A l’en croire, cette nouvelle version va améliorer l’immatriculation et la gestion du portefeuille des contribuables. Il justifie la conception de la nouvelle version par l’enregistrement de plusieurs cas de doublons et d’utilisation inappropriée des numéros IFU constaté après plusieurs années d’utilisation du logiciel d’Identifiant financier unique. Confiant que cette situation a occasionné des désagréments non seulement pour l’administration mais aussi pour les contribuables ; le patron de la cérémonie estime qu’il il est paru nécessaire aux financiers de procéder au développement d’une nouvelle version. Il rassure que cela a été fait après un audit du logiciel et du processus d’immatriculation. Ses propos seront confirmés par le directeur général des impôts, Adama Badolo. Il confirme que direction dont il a la charge, a procédé à plusieurs tests de conformité avec la Direction générale des services informatiques (DGSI), la Direction générale des douanes (DGD), la Direction générale du contrôle des marchés et des engagements financiers (DGCMEF) du ministère en charge des Finances et la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF). Il rassure, le nouveau logiciel IFU se veut plus sécuriser. D’après lui, il comporte quatre grandes fonctionnalités. Elles sont : l’immatriculation des contribuables qui leur offre beaucoup de possibilités telles que : classer les contribuables en plusieurs catégories et enregistrer des actionnaires avec leurs numéros IFU pour un recoupement d’informations pertinentes et d’intégrer de la photo pour une meilleure identification ; la fonction de la recherche multicritères qui permet de faire des recherches par combinaison de plusieurs critères et l’exportation des résultats aux formats Excel et PDF ; l’option de la recherche de doublons qui permet une recherche d’immatriculations multiples pour un répertoire fiable ; et la fonction des statistiques qui permet de produire des données exportables aux formats Excel et PDF

Thierry COOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *