Intégration Africaine : « Entre partenaires il n’y a pas de tacles », pense Koadio Konan Bertin

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle ivoirienne de 2015 et par ailleurs député du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Koadio Konan Bertin était ce vendredi 29 mars 2019 dans les locaux du Chef de File de l’Opposition Politique du Burkina Faso (CFOP/BF). Il y était pour une visite de courtoisie en l’honneur du leader de l’opposition burkinabè Zephyrin Diabré. Dans le cadre d’un déplacement de travail dans la capitale du Faso, l’intrépide homme politique ivoirien a livré un message à la jeunesse burkinabè. Ce message enseigne que la confiance mutuelle garantie un partenariat durable et prospère entre les pays.


Les échanges entre la presse le député ont porté essentiellement sur les motifs de sa présence au Burkina Faso, sur les possibles implications de certaines autorités ivoiriennes dans le putsch manqué de septembre 2015 et sur la question du Franc CFA.

« Je suis à Ouaga pour donner une conférence sur l’intégration africaine et j’en profite pour rendre une visite de courtoisie aux autorités du pays » a confié le député aux journalistes.

Au procès du putsch de septembre 2015, de plus en plus de noms d’autorités ivoiriennes sont cités. Le député se remémore la rébellion de 2011 et conclut que les deux événements sont similaires.

«  Notre rébellion est née ici, ceux qui ont attaqué la Côte d’Ivoire sont partis du Burkina. Des partenaires sur un terrain ne doivent pas se faire de tacles, ils ne peuvent pas servir mutuellement de base arrière l’un contre l’autre. Il faut que ces pratiques cessent ici et maintenant.» a-t-il lancé.

La question du Franc CFA qui alimente les débats dans la politique ouest africaine a aussi été abordé par le député. Pour lui, il n’y a pas de fierté pour un peuple qui voit sa monnaie assujettie à une autre. Il estime nécessaire que les africains s’asseyent pour en débattre.

Ahmed CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *