Journées nationales de la logistique Faire du conteneur : un instrument de promotion économique

Massification dans le transport conteneurisé et optimisation de la desserte des pays sans littoral, l’ambition est de faire la promotion de la conteneurisation et d’amener le maximum d’opérateurs économiques à utiliser le conteneur pour le transport de leurs produits.

Les journées nationales de la logistique (JNL) 2016, un rendez-vous de la chaine du domaine du transport conteneurisé. Pour cette 3è édition des JNL, le conteneur est encore au cœur des échanges tout comme aux deux éditions précédentes. « Massification dans le transport conteneurisé et optimisation de la desserte des pays sans littoral », c’est ce thème qui va guider les échanges du 5 au 7 septembre 2016 à Ouagadougou. Pour le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Stéphane Sanou, la conteneurisation est un moyen de transport qui sécurise les biens, réduit les délais et en même temps les coûts. Le ministre invite donc les operateurs économiques à ne plus continuer à importer de façon vrac. Il y a aussi le règlement 14 de l’UEMOA qui exige d’ailleurs à tous les importateurs-exportateurs de conteneuriser leurs marchandises et leurs biens, ajoute le ministre Sanou. Avec le conteneur, tous les poids nets sont connus et le ministre du commerce de conclure en disant que ce sont des séances de formations et de sensibilisations comme les journées nationales de la logistique qu’il faudrait organiser régulièrement dans chaque pays sans littoral devrait et même aussi dans les pays ayant accès à la mer . Malgré les avantages du conteneur le taux de conteneurisation des marchandises importés est de 50% en Afrique de l’ouest et de moins de 20% au Burkina Faso. Ces journées consacrées à la logistique se veulent donc un cadre de recherche de solutions concertées pour faire du conteneur un instrument de promotion économique.

dsc00379

Selon Emmanuel Yoda, président du comité d’organisation des JNL, les attentes de ces journées sont premièrement l’identification des contraintes liées à la massification, deuxièmement les leviers sur lesquels les pays de l’intérieur comme le Burkina Faso peuvent actionner pour bénéficier pleinement des effets positifs de cette massification et troisièmement, naturellement, il faut anticiper en proposant des mesures selon la nature des acteurs pour absolument tirer meilleur profit de cette massification. Organisée par la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, les JNL regroupent à Ouagadougou 200 participants venus de 9 pays. Ces participants auront au cours de ces journées des sessions de formations sur comment tirer profit de la conteneurisation.

Dieudonné LANKOANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *