Pris en flagrant délit, le voleur au juge : « Je faisais du sport »

Il n’a jamais reconnu son forfait. Pourtant, il a été pris sur les faits. Ainsi, bien que le plaignant n’ait pas demandé de réparation pour le préjudice subi, SD a été condamné le vendredi 25 mars dernier par la chambre correctionnelle de Ouaga à 2 ans de prison ferme et 50 000 francs pour tentative de vol avec effraction.

  • Je l’ai pris en flagrant délit de vol, dit KA le plaignant au juge, pour expliquer qu’il a pris le prévenu sur les faits.

Le voleur avait déjà brisé le cadenas de la porte du magasin. Il s’apprêtait à y pénétrer quand il a été surpris par des personnes qui passaient par là. Pour tromper leur vigilance, il a fait semblant de faire du sport.

  • Qu’est-ce-que vous étiez en train de faire? demande le juge.
  • J’étais en train de faire du sport.
  • Quel genre de sport ?
  • Je pompais, dit le prévenu.
  • C’était à 4 heures du matin. Les gens vous ont vu. C’est devant le magasin des gens que vous faites votre sport à cette heure là ? Ne vous moquez pas de votre entourage. Vous gagnerez à demander pardon plutôt que de nier tout en bloc, lui dit le juge.

 La procureure dira que le prévenu avait pourtant reconnu les faits à l’enquête préliminaire en donnant tous les détails de son forfait. Il s’apprêtait à s’introduire dans le magasin quand il a été surpris. Le prévenu est donc coupable pour les faits mis à sa charge. Elle a ainsi requis 12 mois de prison ferme et 50 000 francs d’amende. Mais le juge lui donnera le double. SD est donc condamné à passer deux ans à la Maison de correction de Ouagadougou (MACO).

Yannick SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *