Les produits forestiers non ligneux : levier de développement des pays sahéliens

Chaque 12 septembre est organisé la journée du CILSS. C’est selon cette coutume que s’est tenu aujourd’hui à Ouagadougou la 33ème journée de ce comité. Elle s’est portée sur la contribution des produits forestiers non-ligneux au développement des pays sahéliens. Le Comité Permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) a tenu sa 33ème journée ce 12 septembre 2018 à Ouagadougou.

Placé sous le thème: «L’importance des produits forestiers non ligneux dans le renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et des moyens d’existence des ménages vulnérables au sahel et en Afrique de l’Ouest» cette 33ème journée s’est donnée pour objectif de faire participer activement les PFNL au développement des pays du sahel.

Un stand d’exposition de produits forestiers non ligneux

Pour le président du Faso son excellence Roch Marc Christian Kaboré, par la voix de son représentant le gouverneur de la région du centre, cette journée est un «défi à tous les acteurs de développement pour des actions pertinentes et diversifiées pour une meilleure connaissance des PFNL au niveau nationale et une meilleure organisation de la filière».

Quant au Ministre de l’Agriculture, de l’Aménagement et de l’Hydraulique, représenté par le secrétaire général du même ministère Alassane Guiré, il est nécessaire de faire des PFNL un « véritable tremplin du développement en élargissant les bases pour leur transformation». Djimé Adoum Secrétaire Exécutif du CILSS pense que la zone d’intervention du comité est la plus vulnérable du monde en raison des changements et des variabilités climatiques.

Une vue des participants

L’économie de cette zone dit- il dépend du secteur primaire. Cependant, poursuit- il, le secteur primaire dépend lui aussi du climat dont les caprices entravent parfois l’évolution de ce secteur. Djimé Adoum affirme également qu’au cour des 30 dernières années, la région Ouest africaine a connu une importante croissance agricole. Malgré cette croissance, 40% de la population de cette région souffre de malnutrition chronique. C’est pourquoi, pour le Secrétaire Exécutif du CILSS, il est nécessaire d’avoir avec les «partenaires une synergie d’action plus ambitieuse et plus adaptée au contexte sahélien».

La 33ème journée du CILSS s’est clôturée avec une exposition des produits transformés à base de PFNL. Les différents acteurs se sont donnés rendez- vous pour la 34ème journée le 12 septembre 2019.

Nourdine CONSEIBO

nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *