Lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel : La force du G5 soutenue par les Nations Unies

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience le représentant des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest Ibn Chambas le jeudi 31 août 2017. La force conjointe du G5 Sahel était au cœur des échanges.

Le représentant des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest Ibn Chambas dans la capitale burkinabè quelques jours après l’attaque du Café restaurant Aziz Istanbul, c’est pour parler de la lutte contre le terrorisme. Ce jeudi 31 août 2017, il a en effet été reçu en audience par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. A l’en croire, ils ont parlé de la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, et surtout que la force conjointe du G5 Sahel a occupé les débats. Il explique qu’avec le président du Faso, ils ont discuté du rôle complémentaire des Nations Unies lié à l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel. S’il a confié avoir foi en cette force pour venir à bout du terrorisme dans le Sahel, il estime par la même occasion qu’il est impératif que la communauté internationale lui donne les moyens d’action et le soutien politique nécessaire à l’accomplissement de son mandat. Ibn Chambas a rassuré le président du Faso du soutien de l’institution dont il est issu à travailler étroitement avec les pays du G5 Sahel pour faire face au défi sécuritaire dans la région. Revenant sur sa présence dans la capitale burkinabè, le représentant des Nations Unies a confié qu’elle est la dernière étape d’une tournée régionale dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel et de l’appui du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel.
Avant de se retirer des locaux de la présidence, Ibn Chambas a présenté ses condoléances au peuple burkinabè suite à l’attaque terroriste du 13 août dernier, et du décès du défunt président de l’Assemblée Nationale, Salifou Diallo.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *