Marche du 29 septembre : « si Rock n’a pas la solution aux problèmes des burkinabè, qu’il rende le tablier » Abraham Badolo/ADP

La marche meeting des forces vives de la nation suscite d’énormes réactions dans toutes les couches sociales du Burkina. L’ADP participera à cette marche pour inviter Roch Kaboré à rendre le tablier s’il n’a de solutions aux problèmes des burkinabè. L’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP) a rencontrée la presse cet après-midi du mercredi 26 septembre 2018 à Ouagadougou pour donner sa position par rapport aux sujets qui alimentent l’actualité politique nationale. Cette rencontre s’est axée sur deux points essentiels. Le premier a porté sur l’affaire Safiatou Lopez et le second sur la marche des forces vives de la nation le 29 septembre prochain.

Sur l’affaire Safiatou Lopez

L’ADP dénonce d’entrée de jeu l’arrestation de la présidente du Cadre de Concertation National des Organisations de la Société Civile (CCNOSC). Il reste pour le président de l’ADP Abraham Badolo que cette arrestation est arbitraire et cache mal un règlement de compte du MPP à l’ encontre de dame Lopez pour le rôle qu’elle joue dans l’éveil et la conscientisation des populations. Outre cela, ils ont déploré les conditions de détention de celle- ci qui disent- ils est obligée de «partager une cellule à la MACO avec 52 autres détenues». Ils affirment par ailleurs qu’au regard de la nature de l’arrestation et de la détention, Safiatou Lopez est incontestablement une « prisonnière politique». Abraham Badolo a tenu à mettre en garde les responsables du MPP sur cette affaire en l’occurrence Roch Kaboré à qui il dit ceci: « si Roch continu dans cette lancée, il va mal finir», ce n’est pas le MPP qui a fait l’insurrection populaire en octobre 2014 précise-t-il. Il pense dit- il qu’on ne peut pas être emprisonné pour ses opinions politiques, « si quelque chose arrive à un leader d’OSC, le pouvoir de Roch Kaboré va tomber» renchéri-t-il. «Si le peuple n’avais pas sonné la rupture avec Blaise Compaoré, Rock et son ami Simon peureux qu’ils sont n’aurai jamais quitté le CDP».

Une vue des journalistes

La marche- meeting des forces vives de la nation

L’ADP se reconnaît dans les revendications de l’opposition politique burkinabè. Il est ressorti que la situation sécuritaire du pays se dégrade de plus en plus avec de nombreuses pertes en vies humaines. Sur la situation économique Abraham Badolo affirme que tous les indicateurs économiques sont au rouge selon les chiffres de l’institution Free Afrik. En gros, la gestion du pouvoir d’État est un «chaos» sans précédent. C’ est pourquoi selon l’ADP, le président Roch Marc Christian Kaboré doit rendre le tablier s’il n’a pas de solutions aux problèmes des burkinabè. Le président de l’ADP «invite également le Balai Citoyen à participer à la marche du 29 septembre pour leur honneur» car dit- il, toutes les OSC sérieuses doivent venir, à «moins que le Balai Citoyen cautionne la gestion actuelle du pays». L’ADP invite tous les fils et filles du Burkina à sortir massivement pour dénoncer la gestion chaotique du pouvoir d’État par le MPP.

Nourdine CONSEIBO

nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *