Payement de la dette intérieure : le SYNATE-BTP unit ses forces

Le Syndicat national des travailleurs des entreprises du bâtiment et travaux publics (SYNATE-BTP) a présenté le nouveau récépissé à ses membres et a dénoncé les conditions de vie difficile du secteur dû au non payement de la dette intérieure. Cela au cours d’un point de presse organisé ce samedi 25 juin 2016 à Ouagadougou.

La situation actuelle n’est pas du tout favorable au syndicat national des travailleurs des entreprises du bâtiment et travaux publics (SYNATE-BTP) et le gouvernement élu prend son temps pour s’organiser et trouver les financements afin de payer les dettes intérieures. Le syndicat à travers la voix de son nouveau président Mahamoudou Diallo, gérant de l’entreprise ECODI, l’a fait savoir. En effet, après avoir décrit la vie de l’entrepreneur burkinabè, le président du SYNATE-BTP Mahamoudou Diallo estime la dette intérieure à 400 milliards et affirme que cette grande partie doit être reversée aux entrepreneurs. Revenant sur les charges liées au fonctionnement, les impôts à payer à échéance et les intérêts en banque qui courent sans s’arrêter pas parce que l’Etat n’a pas les moyens pour payer les entrepreneurs, c’est avec amertume qu’il déclare que si cette dette intérieure n’est pas vite résorbée, cela risque de créer beaucoup d’autres problèmes. Actuellement, le secteur du bâtiment peine. L’Etat ne respecte pas les délais de payement. Il y a des entrepreneurs qui depuis 2 ou 3 ans ne sont pas encore payer a-t-il indiqué. Parlant de l’image dégradée de l’entrepreneur, le président affirme qu’aujourd’hui l’entrepreneur est vu comme un escroc, comme quelqu’un qui n’honore pas ses engagements vis-à-vis des banques, comme un exploiteur de ses employés, tout cela est dû au non payement des factures. Un entrepreneur qui gagne un marché qui se retrouve à 500Km de Ouagadougou pour exécuter est confronté à de serieux problèmes de financement de la banque où de route a-t-il expliqué. Par conséquent, selon lui, il faudra revoir toute la chaine afin que tous les intervenants respectent leur engagement.

Cette rencontre avait aussi essentiellement pour but de présenter le récépissé aux membres et rassurer les autres entrepreneurs à s’adhérer pour que l’union fasse vraiment la force a souligné le président Mahamoudou Diallo.

Le contenu du programme de ce nouveau composé de 27 membres est basé essentiellement sur la mobilisation, la formation, le développement de partenariat avec les autres organisations, les autorités et surtout créer une certaine solidarité, une cohésion ambiante au sein des membres. Le bureau est élu pour 3 ans et compte plus de 150 membres.

Dieudonné LANKOANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *