Syndicalisme : l’APN dénonce la gestion chaotique et mafieuse de la Police nationale par son DG

Des policiers ont rencontré la presse ce mardi 30 octobre 2018 à Ouagadougou pour porter à la connaissance des policiers et de l’ensemble de l’opinion nationale et internationale la naissance d’un syndicat dénommé Alliance Police Nationale (APN). Pour les conférenciers du jour, cette création se justifie par de nombreuses difficultés que rencontrent les policiers, notamment la gestion chaotique et mafieuse de la police nationale par son directeur général.

«Nous avons décidé de créer l’APN le 13 octobre 2018 au regard des difficultés que vivent les policiers et l’immixtion de l’administration constatée au sein de l’UNAPOL», a déclaré le secrétaire général Somé Yitouro

A en croire les policiers, les motivations qui ont conduit à la création de l’APN sont nombreuses. C’est entre autres, le climat sécuritaire délétère, l’insécurité que vivent les policiers, le manque criard de matériel adéquat, l’immixtion de l’administration dans la gestion de l’UNAPOL, la gestion chaotique et le pillage continuel des frais de mission des policiers,… C’est dans le but noble de défendre les intérêts des policiers qu’est née cette organisation. Les conférenciers reprochent à l’Union Police Nationale (UNAPOL) d’être un syndicat à la solde du gouvernement qui se détourne conséquemment des intérêts des flics. Le jeune syndicat entend défendre les intérêts du corps partout où besoin sera.

« Nous dénonçons également des affectations arbitraires, vindicatives, par affinité et de complaisance dont vous en êtes signataire » affirme Somé Yitouro à l’endroit du Ministre de la sécurité Clément P Sawadogo.

Les conférenciers ont tenus à interpeller le Ministre de la sécurité qui serait selon eux, responsable d’un mécontentement général dans les rangs de la Police Nationale. L’engagement du ministre pour la prospérité de l’institution policière est mis en cause par les policiers par un certain nombre de problèmes qu’ils vivent. Pour eux, le moral des troupes est bas et cela s’explique par le «manque criard de matériel, les promesses non tenues par le ministre, les affectations arbitraires à caractère punitives… ». Le directeur général de la police n’a pas été en reste dans les interpellations des conférenciers.

«C’est avec consternation que les policiers ont constaté votre gestion chaotique, calamiteuse, revancharde et mafieuse de la police nationale» a affirmé Somé Yitouro à l’endroit du DG de la PN.

Les policiers de l’APN estiment que leur DG n’est plus l’homme de la situation en raison de son ingérence dans l’UNAPOL « assombrissant l’espoir des policiers» tout en créant des clivages entre eux. Les policiers ont tenu par ailleurs à lancer un appel à tous leurs collègues à la sérénité et à les rassurer quant à la poursuite de la lutte.

Nourdine CONSEIBO

Stagiaire

nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *