72 heures de salubrité dans les 1200 logements : Les jeunes de la cité passent au désherbage

Rendre propre la citée des 1200 logements, c’est ce qu’ont fait durant 72 heures, les jeunes de ladite citée regroupés au sein du Mouvement pour une jeunesse consciente (MJC). C’est à travers une opération de salubrité qui a démarré le samedi 4 août 2018 et qui a pour objectif de sensibiliser les jeunes des autres quartiers à en faire autant.

La citée des 1200 logements est sale. Ce sont les jeunes de ladite citée qui le disent. C’est donc conscients de ce fait, qu’ils ont décidé de rendre propre la citée dans laquelle ils vivent à travers trois jours de salubrité. L’initiative vient du Mouvement pour une jeunesse consciente (MJC). Du samedi 4 au lundi 6 août 2018, ils ont désherbé, ramassé les ordures qui trainent dans les rues de leur citée afin de la rendre propre à en croire le président du MJC, Ayman Ouédraogo qui confirme les dires de ses voisins. A travers donc cette initiative, le mouvement qui est créé pour sensibiliser la jeunesse burkinabè, veut montrer l’exemple aux jeunes du Burkina Faso selon le premier responsable. Il espère d’ailleurs que l’opération salubrité lancée par les jeunes de sa citée, va inspirer d’autres jeunes à emboîter leur pas. C’est d’ailleurs l’appel qu’il a lancé et il espère qu’il ne va pas tomber dans l’oreille d’un sourd. « Chaque citoyen doit assurer l’hygiène chez lui avant d’espérer l’aide des autorités » a-t-il soutenu. A en croire Ayman Ouédraogo, ces journées de salubrité ne seront pas la seul activité que mènera le mouvement dont il est le premier responsable. Il confie que dans les jours à venir, les membres du MJC vont procéder à une plantation d’arbres ; de même que d’autres activités. Il rassure également que les opérations que vont mener le mouvement ne se limiteront pas seulement que dans les 1200 logements. « Nous irons aussi dans les autres quartiers » a-t-il indiqué. En attendant, le premier répondant du MJC a invité les jeunes des autres quartiers de la ville de Ouagadougou à créer des sous- sections MJC dans les différents quartiers et initier des activités qui seront bénéfiques à la capitale. Pour sa part, il leur promet un accompagnement de la section mère.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *