Burkina : Le patron des patrons installé

Apollinaire Compaoré est le nouveau patron des patrons burkinabè. Il est élu à la présidence du Conseil national du Patronat burkinabè (CNPB) pour un mandat de cinq (5) ans renouvelables une fois. Le vendredi 14 décembre 2018, il a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions, en présence de grands opérateurs économiques et de représentants de patronats du Niger, du Bénin, du Togo et du Mali.

Le patronat burkinabè à un nouveau capitaine qui est appelé à conduire le bateau du secteur privé au port du développement économique du Burkina Faso. Apollinaire Compaoré, puisse qu’il s’agit de lui, a pris trois engagements forts pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est fixé avec les 35 membres du nouveau bureau. La nouvelle équipe dirigeante du patronat entend donc, d’une part, créer des emplois pour les jeunes. A cet effet, dès janvier 2019, confie Apollinaire Compaoré, un programme de formation duale et d’insertion de 8000 jeunes sera lancé par le patronat avec l’appui de la coopération Suisse et des entreprises. Ce programme sera axé sur l’agro-Sylvo-pastoral, le BTP, les mines, les TIC, les énergies renouvelables dans 6 régions du Burkina Faso. D’autre part, le patronat, entend par ses actions, renforcer le dialogue social et apporter sa contribution au gouvernement dans la lutte contre l’insécurité.

La passation de charge

Cette nouvelle équipe reste une « nouvelle force » qui veut, à travers ses actions, « repositionner le patronat burkinabé sur le plan institutionnel et fonctionnel ». Cette nouvelle force qui entend impulser l’économie pour le développent inclusif, ambitionne de créer un « patronat fort », une organisation faîtière qui prend toute sa place dans le dispositif institutionnel du secteur privé à travers le développement d’une offre de services adaptés aux besoins des membres, le développement d’une stratégie de communication, de représentation et de plaidoyer pour la défense des intérêts des membres et le développement du secteur privé, la mise en œuvre d’une gestion optimale pour une autonomie financière et une viabilisation du CNPB.

Ainsi, en terme de chiffres, le CNPB contribue déjà à 70% du PIB. Il compte plus de deux millions d’employés et plus de 50 000 entreprises dans toutes les régions à potentialités économiques du Burkina et hors du Burkina. Ses membres sont des grandes entreprises, des PME/PMI, des TPE et micro entreprises évoluant dans les domaines de la banque, les assurances, l’industrie, les transports, le BTP, le commerce, les services, les mines, l’élevage, l’agriculture, l’énergie, les TIC, la pharmacie, l’agroalimentaire, l’enseignement, etc.

Une vue des invités

Apollinaire Compaoré, par la voix du vice-président du CNPB, Seydou Diakité, indique que le patronat burkinabè en tant que porte-parole du secteur privé et son interface vis-à-vis des pouvoirs publics, des partenaires au développement et des partenaires sociaux, constituera un maillon essentiel du dispositif institutionnel du secteur privé.

« Un vent de renouveau souffle sur le monde des affaires »

Représentant du President du Faso à cette cérémonie, le Premier Ministre (PM) Paul Kaba Thièba, estime qu’avec l’installation officielle du nouveau bureau du CNPB, c’est « un vent de renouveau (qui) souffle sur le monde des affaires au Burkina Faso ». Il indique, au regard du parcours d’Apollinaire Compaoré dans le domaine du secteur privé, que le tout nouveau President du CNPB est « un modèle de réussite qui doit inspirer la jeune génération », ajoutant que la jeunesse doit plus s’investir dans le domaine de l’entreprenariat, le secteur privé. Le PM a aussi promis l’accompagnement de son gouvernement à la nouvelle équipe du CNPB pour le développement du secteur privé.

Alida Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *