Burkina: Un mouvement demande les excuses publiques du président Kaboré

Le mouvement génération Zida pour la patrie a organisé une conférence de presse le 30 avril 2019 à Ouagadougou. Sayouba Ouédraogo, Coordonnateur national dudit mouvement et ses camarades ont appelé le président du Faso à “présenter ses excuses publiques” au peuple burkinabè en général et aux acteurs de la transition politique en particulier.

“Feu Salifou Diallo et le président du Faso avaient passé des mois à accabler la transition, à inviter Yacouba Isaac Zida à s’assumer surtout en répondant de sa supposée mauvaise gestion financière”, se rappelle Sayouba Ouédraogo.

Ainsi, avec la déclaration faite par la Cours des comptes qui indique que la gestion de la transition a été conforme et qu’en réalité “l’argent de l’Etat a été bien géré avec intégrité”, le mouvement génération Zida pour la patrie a appelé le président Kaboré à avoir “le courage de faire face à ses fausses accusations, à ses prises de position, à ses suspicions à l’encontre de la transition”.

“Nous demandons au président Kaboré de faire son mea culpa. Oui! Roch Marc Christian Kaboré doit présenter ses excuses publiques à Yacouba Isaac Zida et à tous les acteurs de la Transition burkinabè”, a soutenu Sayouba Ouédraogo. Il pense de ce fait qu’il y va de son statut d’homme d’Etat, “sinon d’homme tout court, et même au dela”.

Pour le mouvement génération Zida pour la patrie, les excuses publiques du président du Faso permettront d’enclencher le processus de réconciliation “tant prônée” parce qu’avec ces accusations portées à l’endroit des acteurs de la transition, “des hommes et des femmes ont été blessés dans leur amour propre”, et “pire, le président Kaboré avait réussi à dresser une partie de l’opinion contre des personnes innocentes”.

Wendwaogo Zagré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *