Coupe du patriotisme : Kadenga FC vainqueur de la 1ère édition

La 1ère édition de la coupe du patriotisme lancée par El Hadj Sidiki Ilboudo a connu son apothéose le dimanche 7 octobre 2018. La finale qui a opposé Etakof FC en noir à Kadenga FC en jaune a été marquée par la victoire des jaunes à la suite des séances de tirs au but. Les beaux gestes, l’engagement, les combinaisons ont marqué la rencontre.

 

Un but par tout, c’est le score à la fin de la finale qui a opposé Etakof FC en noir à Kadenga FC en jaune lors de la 1ère édition de la coupe du patriotisme lancée par El Hadj Sidiki Ilboudo. C’est donc à l’issue des séances de tirs au but que les deux formations vont se départager. Kadenga FC va grâce au réalisme, va l’emporter à deux tirs contre trois. Il soulève le trophée de la 1ère édition, plus une enveloppe de 150 mille franc CFA, deux ballons et un jeu de maillot. Le malheureux finaliste se console avec une enveloppe de 100 mille francs CFA, deux ballons et un jeu de maillot.
Il faut dire que les choses ont bien débuté pour Etakof FC qui va ouvrir le score grâce à Massirou Koinda une minute seulement après la mi-temps sur une combinaison bien exécutée. Quand bien même ils ont dominé le match, les noirs ne vont pas réussir à marquer le second but qui les mettra à l’abri de toute surprise. Les jaunes sans abdiquer, vont réussir à égaliser grâce à Adama Koana qui va profiter d’une erreur du portier adverse. Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. A l’issue donc de l’épreuve fatidique, les jaunes vont soulever le trophée de la 1ère édition de la coupe du patriotisme. C’est un jeu plaisant que les différents acteurs ont produit, marqué par des combinaisons et de beaux gestes. Le football étant un jeu de contact, l’on a assisté par moment à un excès d’engagements de la part des deux équipes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes.

Le premier à être satisfait de la rencontre c’est bien sûr le promoteur de la coupe, El Hadj Sidiki Ilboudo. Il a salué le jeu produit par les différents acteurs, tout en relevant l’esprit du fair-play qui a prévalu durant la rencontre Il justifie l’organisation de cette compétition par la volonté d’apporter sa contribution dans la lutte contre le terrorisme d’où la dénomination : « La coupe du patriotisme ». Affirmant que notre pays est menacé, qu’il est en guerre, il estime que nous avons besoin de cultiver les valeurs de la cohésion, et du patriotisme. Ce tournoi selon lui, est de rappeler aux jeunes ces valeurs afin qu’ils se lèvent pour construire le pays. Partageant le point de vue du promoteur, le directeur de cabinet du ministère des infrastructures, Siaka Laurent Ganou, représentant le ministre des Infrastructures Eric Bougouma confie que le tournoi vise à permettre aux jeunes de manifester leur patriotisme. Il confie que cela passera par l’amour que chaque citoyen a pour sa patrie le Burkina Faso. A l’en croire, c’est cet amour qui doit nous aider à lutter contre toutes les forces du mal qui nous attaquent. « Nous avons besoin de l’union de tous les fils, de l’engagement de tout un chacun auprès de nos forces de défense et de sécurité pour vaincre le terrorisme » a-t-il soutenu. Le Samande-Naaba Boulga représentant le parrain de cette 1ère édition, le Larlé Naaba Tigré est du même avis. Comme les autres il a appelé à l’union sacrée avant d’inviter la jeunesse à plus de civisme.
Au moment où la 1ère édition fermait ses portes, le chef traditionnel pense déjà à la seconde et promet qu’elle sera mieux organisée.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *