Développement harmonieux des collectivités territoriales : L’APMP reçoit en audience le DG du FPDCT Bruno Dipama

Le Directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT), Bruno Dipama a été reçu en audience par le vice-coordonnateur de l’Alliance des partis politiques de la majorité présidentielle (APMP), Laurent Kaboré le mercredi 21 août 2019 à Ouagadougou. Les discussions ont porté sur les missions du Fonds. le DG du FPDCT s’est engagé à l’issue de la rencontre, à mettre en œuvre les conseils reçus de la part de l’alliance et qui pourront permettre à la structure dont il a la gestion d’améliorer son offre d’accompagnement auprès des collectivités territoriales.

Cela fait 10 ans que le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) accompagne les collectivités dans leur politique de développement. Au regard de ce qui a été fait, et au regard des enjeux du moment, le besoin de se réinventer pour être à niveau afin de répondre aux attentes du gouvernement, répondre aux attentes des partenaires techniques et financiers, répondre aux attentes des collectivités territoriales et surtout répondre aux attentes des populations qui sont les bénéficiaires de ses interventions est plus que d’actualité.

Il a à cet effet entrepris des démarches dans ce sens en se rapprochant de certaines entités comme les coordinations des partis politiques. Après donc le Chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso (CFOP-BF), c’est l’Alliance des partis politiques de la majorité présidentielle (APMP) qui a reçu la visite du directeur général du FPDCT, Bruno Dipama ce mercredi 21 août 2019 à son siège.

L’objectif de cette visite selon le DG est de recevoir des conseils, recevoir des bénédictions et demander le concours de tout un chacun afin d’assurer un développement harmonieux au Burkina Faso. Un développement harmonieux, d’après le patron du FPDCT, c’est qu’il y ai des infrastructures sociales de base au niveau de chacune des collectivités territoriales de notre pays.

Il insiste sur cette référence car ne voulant pas de développement à coup de léopard où il y a beaucoup de disparités, où il y a beaucoup d’inégalités selon ses mots. Bruno Dipama confie que l’équipe qu’il a conduite au siège de l’APMP a reçu des conseils de la part de ce regroupement de formations politiques de la majorité. Le vice-coordonnateur de l’APMP, Laurent Kaboré le confirme quand il déclare : « nous avons proposé d’autres approches au FPDCT pour améliorer l’intervention du fonds en ce qui concerne les réalisations au niveau des différentes communes ».

Il a insisté sur la participation à la base. « Le développement commence toujours par la base et pour se faire, tous les projets et toutes les réalisations doivent être conçus par la base, et acceptés par la base » a-t-il soutenu. De sa conviction : « vous pouvez réaliser de belles infrastructures, si elles ne répondent pas aux besoins des bénéficiaires, on aura gaspillé du temps, de l’énergie, de l’argent ».

Poursuivant avec les conseils, le directeur général du FPDCT, Brunon Dipama confie que l’alliance a invité le Fonds à organiser des formations au profit des conseillers municipaux afin que ces derniers puissent comprendre quels sont leurs rôles. Il rappelle que les techniciens de l’administration communale bénéficieront également de cette formation.

L’objectif d’après lui, est qu’ils puissent comprendre que les élus locaux ne sont pas élus sur la base de leur profil ou de leur technicité, mais sur la base d’une confiance que les populations placent en eux ; et qu’il leur appartient au niveau des administrations régionales ou communales de les accompagner afin qu’ils puissent réaliser des projets qui vont faire le bonheur des populations.

Entant que premier responsable du FPDCT, Bruno Dipama dit s’être engagé au nom de ses collaborateurs à mettre en œuvre les conseils qui pourront permettre au fonds d’améliorer son offre d’accompagnement auprès des collectivités territoriales.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *