Humanisation des lieux de détention : Expertise France vole au secours des maisons d’arrêt et de correction de Ouagadougou, Koudougou et Yako

La cérémonie officielle de remise d’infrastructures et d’équipements sanitaires et d’hygiène au profit des Maisons d’arrêt et de correction (MAC) de Ouagadougou, Koudougou et Yako, s’est tenue ce vendredi 31 mai 2019, à la MACO.

Ces infrastructures et équipements se composent de bâtiments flambants neufs faisant office d’infirmeries et équipés de matériels médicaux et d’hygiène. Expertise France a également réhabilité les châteaux d’eau et les forages dans plusieurs MAC. Aussi les travaux d’aération du nouveau bâtiment de la MACO ont été possibles grâce à ce projet.

Une vue des infrastructures et équipements

Les clés d’un camion citerne vidangeur ont également été remises aux autorités pénitentiaires. Cet accompagnement a été possible grâce au soutien financier de la délégation de l’Union européenne et de l’État français à travers le projet ”Prisons” de l’ONG Expertise France Burkina.

La cérémonie était placée sous la présidence du ministre de la Justice, Garde des sceaux, représenté par le secrétaire général Théophile Sawadogo. Il a au nom du ministre de la Justice, Garde des sceaux, au nom du gouvernement et au nom l’administration pénitentiaire remercié les partenaires techniques et financiers, notamment, Expertise France et son projet ”Prisons”, l’Union Européenne et l’État français pour la réalisation de ces infrastructures qui viennent renforcer les efforts du gouvernement en matière d’humanisation des prisons.

Théophile Sawadogo, Secrétaire général

“Ce sont des centaines de millions de francs qui ont été mobilisés pour réaliser ces joyaux et j’invite les bénéficiaires a en faire bon usage pour une meilleure amélioration des conditions sanitaires et d’hygiène en milieu carcéral”, a dit le secrétaire général Théophile Sawadogo.

Il rassuré le directeur de la MACO, l’inspecteur Claude Ouédraogo, que ses doléances seront transmises au Garde des sceaux et seront traitées au regard de l’engagement du ministre, avec diligence.

La photo de famille

Après avoir réitéré les remerciements et l’engagement du ministère à poursuivre les réforme en matière pénitentiaire, il a procédé à la coupure symbolique du ruban de l’infirmerie de la MACO.

Cet acte marque également la mise en service des infrastructures et équipements des MAC, de Koudougou et de Yako.

Une vue des officiels

Le secrétaire général avait à ses côtés, le directeur général de l’administration pénitentiaire, l’inspecteur divisionnaire Eloi Guigma, le représentant de la délégation de UE, le coordonnateur régional santé d’Expertise France Burkina, le directeur régional de l’administration pénitentiaire du ressort de la Cour d’appel de Ouagadougou, et de plusieurs cadres de l’administration pénitentiaire.

Les pensionnaires qui sont les bénéficiaires directs n’ont pas caché leur joie à travers la présentation d’un ballet chorégraphique.

DCPM Justice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *