Justice burkinabè : les avocats dénoncent le dysfonctionnement du système judiciaire

Les avocats ont marché ce lundi 29 avril 2019 à Ouagadougou pour dénoncer certains dysfonctionnements de l’appareil judiciaire burkinabè. De la maison de l’avocat au ministère de la justice, les avocats ont battu le pavé pour y transmettre un mémorandum au directeur de cabinet venu représenter le ministre de la justice, garde des sceaux.

A en croire le bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Paulin Marcellin Salembéré, cette marche rentre dans le cadre d’une «interpellation à l’endroit des autorités à travailler à la levée du dysfonctionnement que vit le système juridictionnel depuis 7 mois».

Les avocats qui termineront ce jour un arrêt de travail de 96h pour dénoncer des violations des droits humains au Burkina Faso ont par ailleurs décidé de:
«de reconduire la suspension de leur participation aux procès devant les cours et tribunaux du Burkina».
Pour la levée du blocus qui empêche le justiciable de rentrer dans ses droits, les avocats n’écartent pas la possibilité de saisir la cour de justice de la CEDEAO si toutefois, le problème ne connaît pas une résolution rapide.

Nourdine Conseibo
nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *