Justice : Huit notaires ont juré de remplir leurs fonctions avec probité

Huit notaires viennent d’intégrer l’ordre notarial du Burkina Faso. Nous l’avons appris au cours de la cérémonie de prestation de serment qui s’est tenue à Ouagadougou ce lundi 11 février 2019. Ils sont 3 femmes et 5 hommes portant ainsi le nombre total de notaires au Burkina Faso à 32.

Du métier du notaire

Le président de l’ordre des notaires du Burkina Me Martin Ouédraogo qui a félicité les nouveaux recrus à également souligné les attributs et les missions d’un notaire. Pour lui, le notaire est l’officier chargé de « recevoir les actes, délivrer les expéditions, délivrer des copies de droit, en conserver et recevoir tous les actes auxquels les parties peuvent accorder un caractère authentique attaché à l’autorité publique ».

De l’avis de Me Ouena W Jérémie, notaire impétrant qui vient de prêter serment, le métier de notaire consiste essentiellement à prévenir les conflits.

« Il s’agit de faire en sorte que dans les dossiers commerciaux et civils, il n’ y ait pas de contentieux », affirme t’il.

Tout en poursuivant, il dit: « il s’agit essentiellement d’assister le justiciable dans ses affaires juridiques. En exemple, deux personnes qui veulent signer un contrat, peuvent faire appel au notaire pour jouer le rôle d’arbitre ».

Une photo de famille avec les nouveaux impétrants

Le bâtonnier de l’ordre des avocats du Burkina, Me Marcelin Paulin Salembéré a exhorte les acteurs à œuvrer pour une répartition géographique des notaires.

Pour lui, il est préférable que dans chaque région ou il y’a une juridiction, que la population puisse trouver sur place un notaire pour l’accomplissement des actes qui relèvent du notaire.

Il cite en exemple, les zone de Koudougou, Ouahigouya,…où il n’y a pas de notaire. Il dit pour ce faire: « il n’y a pas de notaire à Koudougou, à Ouahigouya, à Fada,…une répartition géographique des notaires va permettre au justiciables d’avoir facilement accès au service de notaire. Sinon, pour Ouahigouya, il va falloir que le justiciable se déplace à Ouagadougou et ce n’est pas pratique, car, cela renchérit les coups des actes à établir ».

Il sont donc huit notaires à intégrer l’ordre notarial du Burkina Faso dont cinq hommes et trois femmes. Il viennent ainsi porter le nombre total de notaire à trente-deux. Il faut souligner que les huit notaires ont prêté serment suite au décret nominatif adopté en 2018 par le président du Faso.

Nourdine CONSEIBO
nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *