Journée mondiale de la démocratie : Le CGD réunit  tous les acteurs au “village démocratique”

Le Centre pour la Gouvernance démocratique (CGD), en vue de renforcer la démocratie au Burkina Faso et en rapport avec la journée mondiale de la démocratie qui se tient chaque 15 septembre, a organisé en différé, un “village démocratique” le vendredi 28 décembre. Une manifestation qui avait pour but de réunir sur un même site les différents acteurs de la démocratie que sont les partis politiques, les organisations de la société civile (OSC), les organisations internationales, les institutions, etc. qui pourront répondre aux questionnement des citoyens dans le sens de l’amélioration de la gouvernance démocratique.

Une vue des stands des partis politiques et des visiteurs

De 9h à 16h le vendredi dernier, les partis politiques de la majorité comme de l’opposition (MPP, CFOP, UPC, UNIR/PS, PDS/METBA, CDP, NTD, Le Faso Autrement, etc.), les institutions, les organisations internationales, ont communié avec les citoyens en leur présentant leurs offres et produits. “C’est un village de la démocratie au regard de l’engouement que nous avons pour découvrir nos institutions, nos acteurs et la démocratie”, s’est réjoui le Dr. Thomas Ouedraogo, Directeur exécutif du CGD, qui a expliqué que tout au long de cette journée, les acteurs des institutions et des partis politiques, des organisations de la société civile, des organisations internationales, qui ont marqué leur présence à ce salon, se prêteront aux questions et aux questionnements des citoyens pour dire ce qu’ils ont comme offre. “Pour nous, c’est faire en sorte qu’il y ait un lien solide de soutien entre les citoyens et les acteurs auxquels ils se confient à travers les élections”, a-t-il ajouté.

Il s’agira, à en croire Simon Pierre Douamba, chargé du suivi-évaluation au Centre pour la Gouvernance Démocratique, de permettre aux différents partis politiques, aux différentes institutions et à certaines organisations de la société civile, de présenter leurs programmes d’activités, leurs produits et, de communier avec la population pour que, dit-il, “l’on n’attende pas seulement les périodes des campagnes pour communier avec les partis politiques”. “L’un des grands objectifs (de ce salon) est d’animer la vie politique”, foi du charge du suivi-évaluation au CGD.

Il y avait la présence de la CENI, du Conseil constitutionnel, des partis politiques, des Nations unies, des partenaires techniques et financiers, OXFAM, des acteurs de la société civile à ce salon. “Tout ceci concourt à enrichir notre démocratie et c’est pour quoi nous sommes réunis aujourd’hui pour magnifier cette démocratie”, a dit Dr. Thomas Ouedraogo.

Simon Pierre Douamba, chargé du suivi-évaluation au Centre pour la Gouvernance Démocratique

Ce salon (village) est à sa première édition. Une manifestation qui rentre en droite ligne avec la journée mondiale de la démocratie organisée chaque 15 septembre. “Le CGD veut que ce cadre soit annuel où l’on va réunir tous les acteurs et surtout inviter les populations à faire le tour des différents stands pour voir que la politique ce n’est pas la guerre, la politique ce sont les idées, c’est que chacun puisse défendre ses idéaux”, conclura Simon Pierre Douamba.

 

Alida TOURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *