Lutte contre le terrorisme au Burkina : l’ADF/ RDA propose des pistes pour endiguer le phénomène

Ceci est un extrait d’une déclaration du président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération Rassemblement démocratique africain (ADF / RDA). Me Gilbert Noël Ouédraogo. fait des propositions pour lutter “concrètement” contre l’insécurité.

Pour manifester concrètement notre solidarité vis-à-vis de ceux qui combattent pour notre sécurité, nous invitons le président du Faso à réaffecter immédiatement les cinq cents millions de francs CFA accordés aux partis politiques, au titre de la subvention de l’État, à la prise en charge des militaires et policiers blessés et de leurs familles.
Nous suggérons également dans le but de renforcer le moral de nos combattants qu’il soit accordé à ceux qui sont au front une indemnité spéciale terrorisme d’un montant substantiel et à tous ceux qui sont tombés, une bonification, à titre posthume, de deux grades.
Les différents droits et indemnités à verser à leurs familles seraient calculés sur la base du nouveau grade. Nous recommandons par ailleurs une prise en charge totale des conjoint(e)s et enfants des victimes. Ces enfants doivent être faits pupilles de la nation et par conséquent être nourris, logés, soignés, protégés et éduqués dans de bonnes conditions par l’État. Nous proposons enfin, que les citoyens, sur la base du volontariat, puissent avoir la possibilité de se constituer comme réservistes de notre armée et être formés en conséquence pour participer à cette lutte.
Nous ne devons plus hésiter ni tergiverser, il nous faut agir rapidement et vigoureusement pour éviter que notre pays ne sombre davantage dans la violence. L’ADF-RDA veut y apporter sa contribution en toute responsabilité.

Extrait d’une déclaration de l’ADF-RDA signé son président Gilbert Noël OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *