Meeting de veille citoyenne du 7 octobre : « Si j’annule ou je délocalise, on dira que j’ai pris l’argent avec le MPP »

I

Le Cadre d’expression démocratique (CED) était face aux hommes de médias le mercredi 20 septembre 2017. Les échanges ont tourné autour du meeting de veille citoyenne que le cadre organise le 7 octobre prochain.

Il est déterminé et rien ni personne ne peut le faire reculer. C’est l’impression que le coordonnateur national du Cadre d’expression démocratique (CED), Pascal Zaida a donné lors du point de presse qu’il a animé le mercredi 20 septembre 2017. Cette rencontre avec les journalistes a porté sur le meeting de veille citoyenne que le cadre organise le 7 octobre prochain. Ses mots : « le meeting aura bel et bien lieu » venant de lui, sont une preuve de sa détermination en dépit des menaces, des manœuvres dont il estime être victime. Il le rappelle, le meeting dont il est question ici et qui aura lieu à la Place de la Nation, ne vise personne. A contraire, il a pour objectif de dire non aux tribunaux d’exception comme le recommande tous les instruments sérieux de bonne gouvernance et même la constitution burkinabè ; non aux détentions arbitraires ; non à la mal gouvernance ; non à la vie chère selon ses dires. S’il a confirmé les menaces dont certains membres du CED avec à sa tête lui personnellement sont victimes, il a également confirmé avoir été approché pour annuler le meeting ou même le délocaliser dans un lieu un peu plus restreint. Sa réponse a été la négation a-t-il confié car « si j’annule ou je délocalise, on dira que j’ai pris l’argent avec le MPP » a-t-il soutenu.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *