Prévention et élimination de la violence basée sur le genre : des acteurs renforcent leur capacité dans le domaine

Le Centre d’Information et de Formation en matière de Droits Humains en Afrique (CIFDHA) en collaboration avec Trust Africa a organisé un atelier des restitution d’une étude exploratoire sur la prévention et l’élimination de la violence basée sur le genre au Burkina Faso. C’était ce jeudi 21 novembre 2019 à Ouagadougou.

Selon les organisateurs cette rencontre se tient dans le cadre d’un projet de deux ans dont l’objectif est de s’attaquer à la violence basée sur le genre en tant qu’obstacle persistant, parmi d’autres, à l’autonomisation des femmes francophones en Afrique de l’Ouest, notamment dans trois pays prioritaires, le Sénégal, le Burkina Faso, et le Mali.

TrustAfrica, partenaire de CIFDHA a identifié le besoin de renforcer les efforts de prévention et d’élimination de la violence basée sur le genre et de s’y investir à travers le changement des normes sociales, la recherche, l’assistance technique et le renforcement des capacités, un appui toutefois nécessaire pour déterminer la nature et la portée des violences basées sur le genre dans ces trois pays. Par ailleurs, cette étude exploratoire contribuera à orienter les investissements, les activités de plaidoyer et autres interventions futurs de TrustAfrica dans cet espace et favorisera une approche holistique et coordonnée de prévention et d’élimination de la violence basée sur le genre et de soutien aux mouvements sociaux féministes dans les différentes composantes des interventions de Trust Africa dans ce projet.

« Les violences basées sur le genre ne sont pas une spécificité du Burkina Faso par contre dépendamment de certains facteurs de certaines cause profondes comme la nature de la violence ou l’intensité de celle-ci peuvent varier d’une localité à une autre. En ce qui concerne la Burkina Faso vous n’êtes pas sans savoir que les causes fondamentales d’ordre culturelles notamment pèsent sur énormément sur la question des violences basées sur le genre », a expliqué Urbain Kiswend-Sida YAMEOGO, Directeur exécutif du CIFDHA

Cette rencontre poursuit les principaux objectifs suivants : présenter les résultats de l’étude exploratoire sur la prévention et l’élimination de la violence basée sur le genre au Burkina Faso ; analyser, et discuter des enjeux et défis actuels en matière de prévention et élimination de la violence basée sur le genre et le changement des normes sociales néfastes ; et recueillir les observations, suggestions et commentaires des participants afin de les prendre en compte dans l’élaboration de la version finale de l’étude.

Bessy François SENI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *