Procès Blaise Compaoré et 25 autres : les avocats dénoncent une composition irrégulière du tribunal

Le procès de Blaise Compaoré et de 25 autres ministres de son gouvernement a repris ce jeudi 4 mai à Ouagadougou à la Haute cour de justice. Dès l’entame du procès deux exceptions ont été soulevées par les avocats de la défense que sont la composition irrégulière de la Haute cour de justice la réception tardive de l’arrêt de renvoi. Sur la première question l’un des avocats de la défense pense que la réponse du juge à ces deux exceptions qui ont été soulevées n’est pas satisfaisante.

Selon Me Odilon Gouba l’un des avocats commis d’office à ce procès, la cour qui avait entre temps suspendu le procès pour statuer sur les exceptions soulevées par les avocats de la défense n’a pas répondu entièrement à l’exception qui a été soulevée.

« Les avocats ont estimé que l’un des magistrats qui ne devait pas avoir sa place dans la composition du tribunal de la Haute cour de justice parce qu’étant un juge de l’ordre administratif et non de l’ordre judiciaire s’y est malgré retrouvé.  Pour les avocats de la défense surement qu’une erreur s’est glissée lors de la composition dudit tribunal. Un juge de l’ordre administratif ne peut pas se retrouver dans la composition d’un tribunal de l’ordre judiciaire », a indiqué Me Odilon. L’audience a été suspendue. Elle reprendra le lundi 8 mai 2017 à 9h.

Sidbewende Zongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *