Reconnaissance de la Nation : 56e anniversaire, 56 décorés

C’est une tradition au Burkina Faso. A chaque fête d’indépendance, l’Etat burkinabè honore ses fils et filles en les décorant pour service rendu à la Nation. Le 56e anniversaire n’a pas dérogé à la règle. Ils sont en effet une cinquantaine à avoir été décorés le samedi 10 décembre 2016. La cérémonie s’est déroulée à la Place de la Nation à Kaya.

Civils, militaires, expatriés, ils sont une cinquantaine à avoir été récompensés pour service rendu à la Nation. En présence du Grand chancelier André Roch Kaboré, 16 personnalités ont été élevées au rang de l’Ordre national, 37 dans la catégorie de l’Ordre du mérite burkinabè, 06 dans la catégorie de l’Ordre du mérite du développement, etc. 56 au total, c’est avec émotion que ces hommes et femmes ont reçu cette distinction. Alphonse Sawadogo enseignant de Philosophie a déclaré qu’il s’agit d’un grand honneur quand on voit ses mérites reconnus par sa Nation. Le même sentiment est partagé par l’officier Blaise Ouédraogo. Il a déclaré avoir été récompensé dans le cadre de ses activités qui rejoignent la volonté de la hiérarchie militaire de renforcer les liens entre l’armée et la Nation. Il estime que cette distinction est un appel à toujours être disponible à travailler pour la Nation chaque fois que besoin sera. Alphonse Sawadogo renchérit en rappelant que la distinction qu’il a méritée est un encouragement à travailler davantage pour sa Nation.
Il faut dire qu’au cours de la cérémonie, la décoration de deux individus a attiré l’attention du public. Il s’agit de deux humanitaires à savoir : Hugues Guy et Renate Schroff ; tous les deux Européens. Le premier est d’origine française et la seconde est Allemande. Le Français a confié non seulement s’investir dans la scolarisation dans les villages de Tanzourgou, Manéga et bien d’autres dans la région du Centre-Nord ; mais aussi dans la santé avec la construction d’un dispensaire dans la même région. Renate Schroff quant à elle soutient des projets dans le domaine de l’éducation de la culture et du sport mais aussi de l’hygiène et de l’assainissement et dans la lutte contre les déchets solides. Tout comme les autres récipiendaires, les deux Européens n’ont pas hésité à afficher leur fierté à la fin de la cérémonie.

Par Alex SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *