Responsabilité sociale des entreprises : Un don d’une valeur de 30 millions de francs CFA de la CCI-BF à l’hôpital yalgado

Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) a reçu un don d’une valeur de 30 millions de francs CFA de la part de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). C’était le vendredi 4 août 2017, lors de la clôture des 1ères journées de réflexion stratégique de la mandature 2016-2021 organisées par la CCI-BF.

La responsabilité sociale des entreprises et des institutions, la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) s’en acquitte. Le don d’une valeur de 30 millions de francs CFA offert au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) en est une preuve. Le président de la délégation de la chambre consulaire de la région de l’Est, Harouna Natama l’a également confirmé le vendredi 4 août 2017 à travers ces mots : « L’initiative s’inscrit dans la nouvelle vision du nouveau bureau consulaire de faire de la CCI-BF une entreprise pleinement en phase avec son devoir de responsabilité sociale ». Il a en effet représenté le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Sawadogo lors de la cérémonie de remise de don de deux couveuses, de vingt-cinq matelas habillés en simili cuir, d’un aspirateur chirurgical, de deux brancards, des boites de césariennes et de divers autres matériels et consommables médicaux initié par la CCI-BF. C’est donc la valeur de ce matériel et des consommables qui est estimé à 30 millions de francs CFA. A en croire, Harouna Natama ce geste vient clore les premières journées de réflexions stratégiques de la mandature 2016-2021 organisé par la CCI-BF et au cours desquelles a été adopté le plan stratégique de mandature quelques heures avant la cérémonie de remise.
C’est en effet un geste qui n’a pas laissé indifférent le personnel du CHU-YO avec à sa tête le directeur général Bibia Sangaré qui n’a pas manqué de saluer l’initiative des donateurs. Il estime qu’elle va contribuer à palier en partie les difficultés auxquelles fait face l’hôpital en matière d’équipement et de matériel.
Le patron de la cérémonie quand à lui justifie le geste par un évènement tragique qui a bouleversé tout le peuple burkinabè. Il s‘agit en effet du décès de deux jumelles nées prématurément à l’hôpital Yalgado Ouedraogo le 4 juillet 2016, pour faute de couveuses. Harouna Natama indique que c’est cet évènement tragique qui a été le déclique chez les élus consulaires ; qui en collaboration avec l’ensemble des acteurs du secteur privé burkinabè ont fait parler leur cœur à travers ce don a-t-il souligné. Si l’initiative a été saluée par l’ensemble du personnel du CHU-YO, ledit personnel est conscient, que le don de ce vendredi 4 août 2017, ne va pas guérir l’hôpital des maux dont il souffre. Mais les propos « autant que possible, la CCI-BF n’hésitera pas à renouveler cette chaine de solidarité au bénéfice de la population burkinabé » du président de la délégation de la chambre consulaire de la région de l’Est l’ont rassuré. Le souhait des agents de l’hôpital est que d’autres bonnes volontés emboitent le pas de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso. Le patron de Yalgado quand à lui a rassuré les donateurs que l’hôpital qu’il dirige fera bon usage de leurs efforts.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *