Syndicalisme : « Ce n’est pas parce que le Ministre est mon parent que je suis d’intelligence avec lui » Bayala Hermann.

Le Syndicat National des Gardes de Sécurité Pénitentiaire (SYNAGSP) a choisi ce vendredi 18 octobre 2018 pour livrer à la presse sa version des faits autour des remous constatés dans cette organisation ces derniers temps. C’est un bureau élu en février 2017 pour un mandat de deux ans. Le secrétaire chargé des relations externes Herman Bayala se défend d’être d’intelligence avec un ministre. Leur relation n’est rien d’autre que familiale à en croire l’intéressé.

Le SYNAGSP connaît depuis quelques temps des problèmes internes méconnus jusqu’alors du grand public. C’est dans le dessein de lever toute équivoque sur l’existence d’un SYNAGSP « bis » qui siégerait en lieu et place de la seule et unique organisation que les gardes ont tenu à apporter des précisions pour éviter toute confusion. Les conférenciers du jour se sont attelés à apporter des réponses qui expliqueraient mieux selon eux la situation.

De l’origine de la contestation de leur bureau

«Nous sommes là pour corriger un déficit de communication» avait martelé Hamado Ouedraogo, secrétaire à la formation syndicale. Il est essentiellement reproché à leur bureau selon eux, son caractère lymphatique. Il semblerait pour certains de leurs camarades que le bureau installé en février 2017 peine à engranger des acquis pour le corps. Notamment sur la question « des nominations dans les grades » introduit auprès du ministère de l’économie et des finances. Ce dossier traîne depuis plus d’un an sans suite. Aussi, il y aurait ce reproche fait à l’encontre du bureau d’être «d’intelligence avec le gouvernement». Sur la question, Bayala se défend en affirmant ceci : « le Ministre est un parent, avant qu’il ne soit ministre, je partais chez lui, je continue d’y aller parce que, il y a un lien de parenté entre nous. Ce n’est pas parce que je suis parenté au ministre que je suis forcément d’intelligence avec le gouvernement ». Pour les GSP, ce sont des accusations fortuites proférées par des collègues. Aussi, le syndicat affirme avoir engrangé d’innombrables acquis. Pour eux, ça peut paraître insuffisant, cependant, ils rassurent avoir fait de leur mieux.

De la question de sauvegarder le SYNAGSP

«Nous ne lésinerons sur aucun moyen pour sauver notre organisation syndicale» affirme Herman Bayala. Pour les GSP, il n’est pas question d’un deuxième syndicat. Leurs collègues selon eux n’ont aucune légalité dans la mesure où ils n’ont aucun document attestant de l’existence légale de leur organisation. A la question de savoir si le SYNAGSP entreprendra une procédure contre les « usurpateurs », les responsables de l’organisation disent préférer la carte de l’apaisement en invitant tous leurs collègues à ne lésiner sur aucun moyen pour sauver le syndicat contre la division.

De la démission de l’ancien secrétaire général

« Il nous a envoyé un sms pour nous informer qu’il démissionnait. Nous avons essayé de rentrer en contact avec lui, mais, depuis, il n’a plus fait signe de vie», a martelé Bayala avant de s’interroger de savoir si un responsable pouvait agir de la sorte du moment qu’il a la responsabilité de plus de 1200 membres. Pour lui, il y a des détails dans lesquelles il ne veut pas rentrer mais, promet tout de même de revenir là-dessus au moment opportun.

Les GSP interpellent le gouvernement dans son entièreté

Le syndicat lance un appel au gouvernement dans son entièreté à se pencher sur la question des nominations dans les grades dans un bref délai. Pour le secrétaire chargé des questions externes, il est important de mettre les GSP dans les conditions optimales pour l’exécution des missions à eux confiée. Il affirme qu’au regard de la situation sécuritaire du pays, ce serai rajouter de l’insécurité à l’insécurité que de laisser s’installer ce « désordre» au sein de leur organisation syndicale. Il dit être ouvert au dialogue et espère dans les jours à venir qu’avec le concours de l’amical des anciens, une solution sera trouvée pour l’unité et la cohésion du SYNAGSP.

Nourdine CONSEIBO

nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *