Taux d’avancement du PNDES : Une croissance de 6,6% jugée satisfaisante par le Premier ministre

Ce lundi 27 mai 2019, s’est tenu la session ordinaire du comité national de pilotage du Plan national de développement économique et social (PNDES) présidée par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. A cette rencontre de validation du rapport de performance de l’année 2018-2019 et des perspectives pour 2019-2021 du PNDES, le chef du gouvernement a invité les acteurs responsables à la mise en œuvre des décisions qui ont été prises, à engager toutes les actions nécessaires pour assurer leur exécution diligente et complète afin de donner un coup d’accélérateur à la mise en œuvre du plan.

La session ordinaire du comité national de pilotage du Plan national de développement économique et social (PNDES) a eu lieu ce lundi 27 mai 2019. Comme ils le font chaque année, les partenaires techniques et financiers et les autorités burkinabè ont discuté du taux d’avancement PNDES. A en croire Christophe Joseph Marie Dabiré qui a présidé les travaux, la session leur a non seulement permis d’apprécier l’état de mise en œuvre du PNDES, mais également d’identifier toutes les insuffisances et les difficultés rencontrées en 2018. A travers les indicateurs comme il le précise, il juge satisfaisant les résultats. Si on veut le croire, l’on est parvenu à atteindre un taux de croissance de 6,6% ce qui est légèrement mieux que l’année dernière selon ses dires. C’est un chiffre qui n’a pas laissé indifférent le patron de la rencontre qui a souhaité tout simplement que l’on puisse continuer dans ce sens. Il explique que le comité a fait le point de la situation d’exécution du PNDES qui avance relativement bien si on veut le croire. D’après lui, la rencontre a permis aussi au comité de faire le point de la contribution des partenaires. Ces derniers qui ont donné des conseils à la partie burkinabè pour améliorer les performances ont indiqué leur volonté à continuer à l’accompagner dans la mise en œuvre du PNDES.
Revenant sur la revue, Christophe Joseph Marie Dabiré confie qu’elle leur a également permis de prendre des décisions majeures qui aideront à mettre en œuvre efficacement les politiques publiques qui opérationnalisent le cadre du PNDES. Ces décisions explique-t-il, se rapportent notamment à l’amélioration du suivi des politiques publiques de la production statistique, de la stabilité du cadre macroéconomique et de la célérité du transfert aux collectivités territoriales. Soucieux de la réussite de la mise en œuvre du plan, le chef du gouvernement a invité les acteurs responsables à la mise en œuvre des décisions qui ont été prises, à engager toutes les actions nécessaires pour assurer leur exécution diligente et complète afin de donner un coup d’accélérateur à la mise en œuvre du PNDES. Il a fait de même pour ce qui est du secrétariat permanent du PNDES et des secrétariats techniques, afin qu’ils poursuivent leurs efforts d’amélioration du suivi de l’action du développement. Pour sa part, il s’est engagé à les accompagner. « Je ne ménagerai aucun effort pour les accompagner à la réalisation des actions nécessaires à cet effet » a-t-il conclu.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *