11 décembre à Gaoua : La fête peut commencer

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a procédé à l’inauguration des infrastructures construites dans le cadre de la célébration des festivités du 11 décembre à Gaoua le dimanche 3 décembre 2017. Il a été impressionné par le changement constaté dans la ville qui va habiter ce 57e anniversaire.

Les préparatifs pour la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso vont bon train. Gaoua est prête pour accueillir les festivités du 11 décembre. Le premier ministre, Paul Kaba Thiéba a inauguré les infrastructures construites à hauteur de 26 milliards de francs CFA par l’Etat burkinabè le dimanche 3 décembre 2017. C’est un homme impressionné et satisfait par l’Etat d’avancement des travaux comme il le confirme lui-même qui a procédé à ladite inauguration. Le président du comité d’organisation de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, par ailleurs, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Siméon Sawadogo lui donnera raison quand il a déclaré : « quand je suis rentré dans la ville j’ai cru que j’étais à New York ». Le Premier ministre justifie cette satisfaction par le fait que toute la ville était en chantier lors de sa dernière visite. Face donc à cette réalité, il n’a pas hésité à déclarer : « le taux d’achèvement est satisfaisant pour la réussite de la fête ». Cet avis est partagé par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Siméon Sawadogo. A l’en croire, l’objectif de la construction de ces infrastructures est de permettre aux capitales régionales de renforcer leur capacité d’accueil en hébergement pour les officiels, les défilant et les invités. Il rajoute que c’est également l’occasion pour l’Etat de créer un noyau urbain fort à même de booster le développement de toute la région. A travers ces infrastructures réalisées, « l’Etat veut mettre à la disposition des populations de la région du Sud-Ouest quel que soit les générations des ouvrages de qualité permettant l’amélioration de leur condition de vie et de travail » a-t-il renchérit. C’est fort de ce fait, que le ministre en charge de l’administration territoriale a encouragé tous les habitants de la région du Sud-Ouest et bien au-delà à profiter pleinement desdits ouvrages à travers leur vécu quotidien ainsi que des activités sociaux économiques cultuelles et sportives « qui permettront à chacun de partager des moments riches et conviviaux pour la plus grande joie de tous » a-t-il indiqué. Pour sa part, il a rassuré que des dispositions seront prises pour le transfert effectif des infrastructures aux collectivités territoriales et aux bénéficiaires en vue d’une meilleure gestion dans un souci de rentabilité et de pérennité au profit de tous.
Il faut rappeler que cette cérémonie d’inauguration a été l’occasion pour le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba et des ministres tels que ceux des sports, des infrastructures, de la culture, de l’urbanisme, de la femme, de l’administration territoriale, de visiter des ouvrages tels que la cité Tonkar ; le Stade régional ; le marché moderne de Gaoua ; la Gare de l’Ouest ; la Place de la Nation ; la maison des Appelés ; l’Axe de défilé ; etc. Ce sont des ouvrages dont le coût de la réalisation a été confirmé à environ 26 milliards de francs CFA par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), Siméon Sawadogo. C’est un coût exorbitant diront certains ; c’est pour cela que le ministre n’a pas hésité à inviter l’ensemble des bénéficiaires à en faire bon usage. Il confirme également que ce sont des réalisations qui ont profité directement aux populations de la région du Sud-Ouest à travers l’emploi de travailleurs locaux, d’entreprises locales pour environ 1 milliard 500 milles francs CFA. L’appel de Siméon Sawadogo n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, en témoigne l’assurance donnée par le maire de la commune de Gaoua Fiacre Kambou. Il faut le souligner, la grande partie des infrastructures est achevée, sauf la Salle polyvalente dont la réception se fera après le 11 décembre a confié le maire tout comme le ministre Siméon Sawadogo et le Premier ministre. Lors de la visite des ouvrages, ils ont appris que le marché moderne de Gaoua qui compte 299 boutiques et qui est construit sur deux hectares, de même que la gare routière ont été construits dans des zones à risques. A en croire donc les techniciens, ces deux sites seront confrontés à des problèmes d’inondation durant la saison pluvieuse. Face à ce fait, Paul Kaba Thiéba n’a pas hésité à donner des instructions afin que des solutions soient trouvées au problème d’inondation avant l’arrivée de la prochaine saison pluvieuse. Il a été rassuré par le maire de Gaoua qui a confié que son équipe travail à trouver le financement nécessaire pour palier audit problème. Il est clair qu’il ne s’agit pas d’un problème qui va empêcher la fête d’être belle à Gaoua dans six jours. Pour cela, le président du comité d’organisation de ce 57e anniversaire de l’accession du pays des Hommes intègres à l’indépendance, a invité les fils et filles de la région du Sud-Ouest et au-delà, à la mobilisation pour la réussite des festivités.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *