Affaire KANIS : ordonnance de non lieu pour Inoussa Kanazoé

«Faux et usage de faux en écriture de commerce, d’abus de confiance, de blanchiment de capitaux, fraude fiscale, de tromperie de consommateur et usage frauduleux de numéro IFU», tels sont les chefs d’inculpation qui pesaient contre Inoussa Kanazoé, le patron de KANIS International.

Mais depuis ce lundi 23 juillet 2018, il bénéficie d’une ordonnance de non-lieu, selon des informations relayées par plusieurs médias. La somme de 700 millions de francs CFA qui avait été servie à payer une caution pour la mise en liberté provisoire de Inoussa Kanazoé devrait lui être restituée, selon la décision de justice.

En rappel, l’homme d’affaires avait été interpellé le 19 avril 2017 par la gendarmerie nationale, suite aux révélations faites par le journal «Le courrier confidentiel» N°124 du 25 janvier 2017 sur un scandale à Cimfaso concernant des surfacturations de plusieurs milliards de francs CFA dans la gestion de la société Cimenterie du Faso (Cimfaso).

Elvis OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *