Burkina : Un match de Gala pour renforcer les liens d’amitiés entre deux équipes estudiantines

A travers un Match de Gala, la jeunesse estudiantine  de l’Institut Africain Management (IAM) renforce ses liens d’amitié et de solidarité avec celle de l’Université privée Aube Nouvelle, ex ISIG. Initiatrice de ce match de gala, l’équipe de l’IAM, par coup de chance, a été vainqueur de la compétition.

C’était un match très serré dès les premières minutes de jeu. Après le quart d’heure de jeu, l’université Aube Nouvelle, avec son expérience, a largement dominé l’équipe de l’IMA. A la première période, cette équipe ouvre le score. Un but qui a été refusé par l’arbitre à cause d’une faute sur le gardien de but de l’équipe de l’IAM.

 

A la seconde période, l’IAM ouvre le score. C’était le but de la victoire car l’équipe de l’Université Aube Nouvelle n’a pas pu, malgré son expérience, revenir au score avant la fin du match. Score final : 1-O en faveur de l’IAM.

 

Pour le capitaine de l’équipe de l’université Aube Nouvelle, Zoetyandé Souleymane, le match s’est déroulé dans un esprit d’amitié et de fraternité. Il estime que l’IAM a fait preuve de sympathie. « Il n’y a pas de vainqueur ni de vaincu. C’est la jeunesse burkinabè qui gagne, c’est la jeunesse estudiantine qui gagne », a-t-il dit.

 

Une photo de famille à la fin du match

Quant à Camara Adams, capitaine de l’équipe de l’IAM, c’est la chance qui était au rendez-vous. « Nous avons formé notre équipe en une semaine pour jouer contre une équipe qui a au moins 4 ans. Nous avons fait de notre mieux et la chance nous a souri. Nous avons été vainqueurs de cette compétition », s’est-il réjoui.

 

Adama Kanazoé, parrain de cette cérémonie dit avoir partagé ces moments dans la joie avec les étudiants. Il invite toute la jeunesse burkinabè en particulier celle estudiantine à cultiver l’esprit de solidarité, de partage d’amitié, « socle d’une bonne cohésion sociale, un vivre ensemble qui puisse nous permettre d’avancer ». Il a souhaité que ce type d’activité fasse « tache d’huile » et que les jeunes d’une façon générale restent dans cet esprit de partage, de la solidarité à travers le sport et bien d’autres domaines d’activités.

 

« C’était un match plaisant engagé dans un esprit de fair-play. A la fin il n’y a pas de perdant, il n’y a pas de vainqueur. C’est la jeunesse qui a gagné », conclut-il.

 

Le vainqueur de la compétition s’en tire avec une enveloppe financière de 30 000 FCFA contre 20 000 FCFA pour le vaincu.

 

Alida Dorcas TOURE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *