Culture : le rappeur franco-congolais Youssoupha tombe amoureux à Ouagadougou

A l’occasion de la 4ème édition de Ciné Droit Libre, les promoteurs de cette activité ont tenu une conférence de presse ce vendredi 14 décembre 2018 en présence du rappeur franco congolais Youssoupha co-parrain de la cérémonie. C’était une occasion au cours de laquelle la star du rap à partager avec les hommes de médias des informations sur sa carrière et la raison qui l’amène au Burkina Faso. Le prim’s parolier a vu son coeur se pencher pour une jeunesse qu’il qualifie de modèle pour toutes les jeunesses du monde.

« J’ai eu de la fascination pour ce qu’ a fait la jeunesse burkinabè en octobre 2014» à déclaré Youssoupha vendredi dans la salle Henri Sebgo.

Le “lyriciste bantu” comme il se fait appeler est depuis peu à Ouagadougou dans le cadre de la 4ème édition de Ciné Droit Libre qu’il coparaine avec une autre grande icône du show biz international en la personne de Clody Siar. C’est la toute première fois que le rappeur vient au Burkina Faso. Pour lui, cette présence est plus un “pèlerinage” qu’une visite ordinaire. A cet effet, il déclare : « Thomas Sankara a inspiré ma jeunesse, je suis allé au mémorial, après j’ai visité sa famille dans leur maison et j’étais très ému».

Le rappeur ne manque pas d’exprimer toute sa fascination pour la jeunesse burkinabè. Il a ce propos Twitter ceci:« la jeunesse burkinabè est un modèle pour toutes les jeunesses africaines, pour toutes les jeunesses du monde».
Hannibal gesteur comme il se fait souvent appeler donnera un concert pour la clôture de la 4ème édition de Ciné Droit Libre aux côtés de plusieurs autres artistes burkinabè et africains.

Le rappeur a à son actif 5 album dont le dernier en date sorti il y a à peine quelques mois s’intitule “Polaroïd Expérience”. Il est aussi fondateur d’une maison de production, le label Bomayé Musik” qu’il gère avec son manageur Lassana diakité. Lauréat de plusieurs prix entre disque d’Or et disque de platine, le rappeur n’entend pas s’arrêter en si bon chemin comme le laisse insinuer le titre “Polaroïd Expérience ” dont l’album porte le même titre.
Dans le dit titre, le rappeur dit ceci:« j’ai arrêté le rap, cap sur une nouvelle vie, j’ai arrêté Panam, africaine ma nouvelle ville». Vivant depuis peu en Côte d’ Ivoire, beaucoup avaient conclu à une fin de carrière pour le fils de Rochereau. Mais le parolier du rap conscient ne l’entend pas de cette oreille. C’ est avec une bonne dose d’humour quand il affirme:« vous aurez à me subir encore un bout de temps, ce n’est pas mon dernier disque!»

Le coordonnateur de Ciné Droit Libre Abdoulaye Diallo a tenu à témoigner toute sa reconnaissance aux parrains et à l’ensemble des acteurs qui ont oeuvré pour que cette 14ème édition puisse se tenir malgré le contexte social tendu au Burkina Faso. Aussi, il invite toute la jeunesse burkinabè à effectuer le déplacement à l’espace de la mairie de Bogodogo ce samedi 15 décembre pour donner le verdict du procès de la justice burkinabè. Un grand concert aura lieu le même jour à 22h au cours du quel Youssoupha donnera sa toute première prestation scénique au pays des hommes intègres.

Nourdine CONSEIBO
nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *