Lutte contre la rage : L’Ordre national des vétérinaires enclenche l’opération

Le ministère des Ressources animales et Halieutiques (MRAH) et l’Ordre national des vétérinaires du Burkina Faso (ONV-BF) organisent conjointement la journée mondiale contre la rage. Le lancement des activités qui a été effectif le jeudi 10 novembre 2016 à Ouagadougou a été marqué par l’appel pour la vaccination des animaux de compagnie.

La rage est considérée comme l’une des zoonoses la plus redoutée et la plus redoutable du monde ». C’est mots sont du ministère des Ressources animales et Halieutiques (MRAH) Somanogo Koutou qui a procédé au lacement des journées vétérinaires, de la journée mondiale contre la rage 2016 et du jubilé des 25 ans de l’Ordre national des Vétérinaires du Burkina Faso (ONV-BF). D’après lui, le chien animal de compagnie par excellence est principalement à l’origine de la contamination des autres animaux domestiques et de l’homme. Selon des statistiques qu’il a données, l’Afrique constitue le 2e continent après l’Asie, le plus affecté avec 24 000 sur les 55 000 décès annuels enregistrés dans le monde. Prenant l’exemple du Burkina Faso, le ministre s’inspirant sur une étude rétrospective de la rage menée par le Laboratoire national d’élevage (LNE) sur a période 2000 à 2008 a confié une forte incidence de la maladie dans la région du Centre surtout dans la ville de Ouagadougou qui a totalisé à elle seule 932 cas soit 82% des cas observés au niveau national. Au regard de la situation que l’on peut qualifier d’alarmante, Somanogo Koutou estime que les thèmes retenus pour l’occasion à savoir : « La place du vétérinaire dans l’approche un monde, une santé » et « La rage : éduquer, vacciner éliminer », sont d’une importance particulière pour le Burkina Faso, pays d’élevage. Il estime que la santé animale conditionne d’une part la santé de l’homme et constitue d’autre part un préalable aux échanges commerciaux d’animaux et de produits animaux. Le président de l’Ordre national des vétérinaires du Burkina Faso (l’ONV-BF) Dr. Michel Nanéma renchéri en ses termes : « La santé animale est un intrant important dans la promotion de l’élevage et la protection de la santé des consommateurs ».
La vaccination des animaux de compagnie une impérative

Si dans certain pays développés les efforts ont abouti à une réduction de l’incidence de la rage voire son éradication, la maladie fait encore des victimes au sein des pays en développement notamment sa frange la plus jeune qui est la plus exposée a confirmé le patron du MRAH. Les données disponibles selon lui établissent que 30 à 60% de ces cas se produisent chez les enfants de moins de 15 ans. Relevant que cette zoonose majeure est enzootique au Burkina Faso, il se dit convaincu que son contrôle voire son éradication passe par la lutte contre la maladie au niveau des animaux vecteurs. Il déclare à cet effet : « Vacciner les animaux de compagnie constitue la meilleure méthode de lutte qui convient d’être appliquée en premier plan et permettra de réduire considérablement le risque de contamination de l’homme par l’animal ». Fort de cela, il a invité tous les propriétaires d’animaux de compagnie à faire vacciner leurs animaux pour la sécurité non seulement des familles mais aussi de l’entourage. Il estime que c’est le moyen le plus sûr de prévenir et de vaincre la rage.
Avant de clore ses propos, le ministre en charge de ressources animales et Halieutiques (MRAH) Somanogo Koutou a salué la tenue des journées vétérinaires, de la journée mondiale contre la rage 2016 et du jubilé des 25 ans de l’Ordre national des vétérinaires du Burkina Faso. Le président de l’ONV-BF Dr. Michel Nanéma a confié que lesdites journées ont été organisées pour promouvoir la profession vétérinaire. L’objectif selon lui est de faire connaitre le métier du vétérinaire ; montrer le rôle du vétérinaire dans la gestion des maladies émergentes ; montrer la contribution du vétérinaire dans la santé publique ; échanger sur le rayonnement de la profession vétérinaire au Burkina Faso.
Il faut rappeler que les activités vont durer 72 heures soit les 10, 11 et 12 novembre 2016. Et lors de la cérémonie de lancement officiel, les vétérinaires ont procédé à la vaccination des chiens et des chats des habitants de l’arrondissement 7.

Par Alex SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *